Actualité du 15/01 au 19/01

Publié le 22 janvier 2018 Mis à jour le 22 janvier 2018

Le président Macron à Calais, la suppression de postes chez PSA, mort de la chanteuse de The Cramberries, mort du chef étoilé Paul Bocuse, suspension du capitaine du club toulonnais de rugby pour injure homophobe... On vous fait un petit recap de la semaine passée !

[POLITIQUE]
► Emmanuel Macron assume sa politique migratoire
À Calais, le Président a assumé sa politique - une politique qui fait grincer au sein même de la majorité. Le matin même de son déplacement, Jean Pisani-Ferry, artisan du programme d'Emmanuel Macron, dénonçait dans Le Monde cette politique. « En aucun cas nous ne laisserons ici se reconstituer une jungle ou une occupation illégale du territoire », a pourtant mis en garde le président de la République. Mais c’est surtout aux forces de l’ordre qu'il s’adressait : de la gendarmerie à la police municipale, en passant par les douaniers ou les fonctionnaires de l’Office de l’immigration, pour les assurer de son soutien. En contrepartie, il les a sévèrement mises en garde contre tout débordement.
En mai, les forces de l’ordre en permanence à Calais auront touché la prime que le président Macron leur a promise pour leur engament sur le terrain. C’est également en alternant l’hommage et les menaces qu'il s’est adressé aux associations qui viennent en aide aux migrants. D’abord pour louer leur engagement, ensuite pour dénoncer celles qui encouragent les « femmes et hommes à rester là, voire à passer clandestinement de l’autre côté de la frontière. »

Mots-clés : #Calais #Macron

Emmanuel Macron en juin 2017 (Wikimedia Commons)


►L'aile gauche de LREM se structure à l'Assemblée

Une trentaine de députés ont décidé de constituer un « pôle social » au sein du groupe majoritaire, sous-groupe de gauche à l’intérieur du pléthorique groupe La République en Marche. Alors que la politique du gouvernement donne l’impression de pencher à droite, les macronistes issus de la gauche cherchent à peser en interne pour porter une voix plus sociale. Même s’ils se distinguent à l’intérieur du groupe LREM, ils assurent de ne pas vouloir créer les germes d’une fronde : « Notre démarche est uniquement constructive » dit leur leader, Brigitte Bourguignon. À les entendre, l’initiative viserait à aider le président de la République et à détruire son image de président des riches. Sauf que les déclarations d’un des membres ont récemment semé le trouble : Jean Michel Clément a appelé à la constitution d’un groupe à l’Assemblée nationale sur le modèle de celui du MoDem. Sa sortie contribue à alimenter l’idée qu’un groupe possiblement « frondeur » serait en train de naître au sein de la majorité.

Mots-clés : #LREM #AssembleeNationale #BrigitteBourguignon


► Notre-Dame-des-Landes : premier recul du Gouvernement ?
Édouard Philippe a annoncé, mercredi 8 janvier, l’abandon du projet controversé d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (NDDL), mais a reporté l’expulsion des zadistes au printemps prochain. « Les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet Notre Dame des Landes », a-t-il dit, en parlant de « l’aéroport de la division. » Passent par profits et pertes le référendum débouchant sur la victoire du « oui », les 179 déclarations de justice favorables, la déclaration d’utilité publique validée en 2008 par le Conseil d’État et les déclarations d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle favorables à la construction de l’aéroport.
Toutefois, l’abandon du projet n’est pas sans risque : la droite va reprendre de l’oxygène et il offre l’image d’un président qui abandonne. Les zadistes ont déjà annoncé qu’ils n’acceptaient pas le principe des expulsions annoncé par Édouard Philippe, qui leur laisse jusqu’au 30 mars (fin de la trêve hivernale) pour partir. Emmanuel Macron doit faire face à plusieurs sujets sensibles en ce début d’année : l'aéroport de NDDL, la loi asile et immigration, la question nucléaire. Le gouvernement a d'ailleurs dépêché le nouveau secrétaire d'État, Sébastien Lecornu, à Fessenheim, pour une mission de 3 jours, afin d’envisager les conditions d’un démantèlement des réacteurs et le reclassement des ouvriers du site.

Mots-clés : #NDDL #Fessenheim #EdouardPhilippe


► PS : voici les candidats et la candidate

La liste de ceux qui brigueront le poste de Premier secrétaire du Parti socialiste est connue. On compte donc Olivier Faure, Luc Carvounas, Julien Dray, Emmanuel Maurel, et une femme … Delphine Batho. Les textes d'orientation seront déposés fin janvier 2018. Les militant•e•s les voteront mi-mars, deux semaines avant d'élire leur Première ou Premier secrétaire qui sera installé•e avant le congrès prévu en avril. Olivier Faure, actuel président du groupe parlementaire, semble parti avec un premier avantage : il a obtenu l'appui de la maire de Lille, Martine Aubry… même si l'histoire du Parti socialiste est faite de surprises.

Mots-clés : #PS #PremierSecrétaire #ElectionInterne


[INTERNATIONAL]
►Sécurité à Calais : Londres va augmenter sa contribution de 50 millions d'euros
Emmanuel Macron et Theresa May ont signé, jeudi 18 janvier, un nouveau traité sur le contrôle de l’immigration entre la France et le Royaume-Uni, lors du 35e sommet franco-britannique à l’Académie militaire royale de Sandhurst, près de Londres, parallèlement à des échanges sur la coopération militaire.
Le traité de Sandhurst modifie celui du Touquet, conclu en 2004 avec Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur. Concernant les mineurs non accompagnés demandeurs d'asile, il prévoit une réduction drastique des délais de transfert de six mois à trente jours. En outre, la contribution complémentaire de Londres va être abondée de 50 millions d'euros, alors qu'en trois ans, le Royaume-Uni a dépensé plus de 110 millions d'euros. En vertu des accords du Touquet, les agents britanniques peuvent effectuer des contrôles sur le territoire français. Pour le gouvernement britannique, l'alternative est dans le retour au droit commun, c'est-à-dire le contrôle par ses seuls agents… à sa frontière.

Mots-clés : #Calais #Paris #Londres #TraiteDeSandhurst

 

Theresa May, portrait officiel (Wikimedia Commons)


►Carlos Puigdemont, président de la Catalogne depuis Bruxelles ?

Le leader indépendantiste catalan, Carlos Puigdemont, avait perdu son mandat de président de la « généralité de Catalogne » lorsqu'elle avait été mise sous tutelle par le gouvernement central espagnol après le « référendum » d'indépendance. Les indépendantistes ont cependant obtenu la majorité au Parlement catalan et Carlos Puigdemont a été de nouveau désigné comme candidat à la présidence du gouvernement local. Il n'a pas d'adversaire déclaré.
Le hic est que M. Puigdemont, toujours sous la menace d'un mandat d'arrêt en Espagne, ne veut pas se présenter physiquement et préfère être candidat depuis Bruxelles, où il s'est réfugié. Le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy exclut cette hypothèse. La candidature « à distance » est jugée généralement illégale et ferait l'objet d'un recours. La situation apparaît une nouvelle fois bloquée à Barcelone.

Mots-clés : #Catalogne #Puigdemont #Rajoy


► Afrique du Sud : derrière les frères Gupta, la corruption du pouvoir

Puissante fratrie originaire d’Inde, les Gupta se trouvent au cœur du plus grand scandale politico-financier de l’Afrique du Sud post-apartheid. Fin 2016, un rapport anti-corruption a mis en évidence les liens sulfureux qu’entretiennent les trois frères avec le président Jacob Zuma. Les Gupta n’avaient jusque-là pas été inquiétés par la justice. Jacob Zuma, qui a nié les allégations de corruption, a tout fait pour retarder les procédures judiciaires.
Le président Zuma a cependant été contraint par la justice et par son parti, l'ANC, fondé par Mandela, de nommer un procureur spécial. C’est ce qu’il a fait le 9 janvier, sous la pression de l’ANC. Cyril Ramaphosa, l’actuel vice-président de l'ANC, élu le 18 décembre pour lui succéder, a promis de nettoyer le parti de la corruption qui le gangrène pour enrayer l’érosion de son électorat. Le mandat de Jacob Zuma à la tête de l’État court jusqu'en 2019, mais il pourrait être contraint à la démission ou être révoqué avant.

Mots-clés : #AfriqueDuSud #ANC #Zuma #Gupta


[ÉCONOMIE]
►La Normandie veut créer sa propre monnaie

Déjà célèbre pour son coulommiers et ses alcools à base de pomme, la Normandie entend accroître sa popularité en lançant sa propre monnaie, utilisable dans les limites de sa région, qui a d'ailleurs investi 400 000 euros pour mener à bien ce projet. La devise devrait voir le jour au cours du premier trimestre 2018 et serait dématérialisée, électronique et accessible via une application mobile. Les habitants des cinq départements normands (l'Eure, la Manche, le Calvados, la Seine-Maritime et l'Orne) ont été mis à contribution pour choisir le nom de cette future monnaie. Plusieurs noms circulent : le « viking », le « normand », le « drakkar » ou le « rollon » (comme le nom du premier duc de Normandie à avoir crée une monnaie à son effigie). Il existe une quarantaine de monnaies locales en France, mais la création d'une devise complémentaire à celle de l'Euro est une démarche inédite.

Mots-clés : #Normandie #MonnaieLocale


Hervé Morin, président de la région Normandie depuis 2016
(Photo : Wikimedia Commons, 2010)


► Apple : des bénéfices qui ne comptent pas pour des prunes
L'entreprise américaine Apple a annoncé dans un communiqué du mercredi 17 janvier qu'elle allait rapatrier aux États-Unis les 252 milliards de dollars de trésorerie dont elle dispose à l'étranger. Sur cette somme, elle va payer 38 milliards de dollars (environ 31 milliards d'euros) au pays de l'Oncle Sam. Cette décision est la résultante de la réforme fiscale de Donald Trump, adoptée par le Congrès américain le 20 décembre 2017 : elle donne l'opportunité aux entreprises de rapatrier les bénéfices qu'elles ont réalisés à l'étranger en payant une taxe de 15,5 % contre 35 % avant la réforme.

Mots-clés : #Apple #Fiscalite #ReformeTrump


►Un envol dans les ventes de l'A380

Jeudi 18 janvier, le géant aéronautique français Airbus, a annoncé avoir signé un protocole d'accord avec la compagnie aérienne de Dubaï, « Emirates », pour l'achat de 20 avions A380 (plus 16 en option). La commande s'élève à un montant total de 16 milliards de dollars (13 milliards d'euros). Cette vente est capitale pour l'avionneur. En effet, elle conditionnait la pérennité du programme dont les cadences de production ont largement diminué du fait du peu de demandes. Lundi 15 janvier, le directeur commercial d'Airbus, John Leahy, avait d'ailleurs prévenu : si Airbus et la compagnie Emirates ne trouvaient pas d'accord, il se verrait dans l'obligation de stopper net le programme de l'A380.

Mots-clés : #Airbus #Dubai #Emirates

 

►Suppression de postes chez PSA avec la rupture conventionnelle collective
Quatre syndicats (FO, CFDT, CFTC et GSEA) représentant 58 % des salariés ont indiqué à l'AFP avoir donné leur feu vert au constructeur automobile français PSA pour son projet de rupture conventionnelle collective (RCC). Le projet a été officiellement signé vendredi 19 janvier. 1 300 ruptures conventionnelles collectives sont prévues. Ce dispositif, issu des ordonnances réformant le Code du travail, est entré en vigueur le 1er janvier 2018 et permet aux entreprises de supprimer des postes via des départs volontaires, sans avoir à justifier de difficultés économiques. Il doit être accepté par des syndicats représentant au moins 50 % du personnel.

Mots-clés : #RuptureConventionnelle #PSA #Ordonnances


[CULTURE]
► Un prêt diplomatique et historique

Officialisé le 18 janvier 2018 lors du 35e sommet franco-britannique de Sandhurst (voir la rubrique « international »), le prêt de la tapisserie de Bayeux à l’Angleterre devrait être effectué entre 2020 et 2023. Le Musée de Bayeux, dépositaire de l’œuvre, doit s’en séparer ponctuellement pour cause de travaux, mais souhaite récupérer l’œuvre pour le printemps 2024, avant le 80e anniversaire du Débarquement de 1944. Le précieux objet d’art, daté du XIe siècle, raconte l’histoire de la tentative d’invasion de l'Angleterre réussie par les Normands entre 1064 et 1066 . Elle représente, entre autres, le célèbre duc de Normandie, Guillaume le Conquérant.

Mots-clés : #TraitedeSandhurst #Bayeux #Normandie

Tapisserie de Bayeux (fragment). Source : Wikimedia Commons.


► Adieux à Zombie, Empty et Dreams
Dolores O’Riordan, chanteuse emblématique du groupe The Cranberries, est décédée lundi 15 janvier. Même après une séparation en 2003 et une reformation en 2009, le groupe gardait une place privilégiée dans le cœur des fans. Malgré ses prises de position politiques polémiques, la voix de Dolores O’Riordan a bercé bien des souvenirs de beaucoup d’entre nous. L’enquête qui a suivi la découverte de son corps sans vie dans un hôtel londonien ne privilégie ni la piste criminelle ni le suicide, malgré une précédente tentative en 2013.

Mots-clés : #DoloresORiordan #Cranberries


► « JeremstarGate » et polémiques
Boum dans le monde de la téléréalité : mercredi 17 janvier 2018, le parquet de Paris ouvrait une enquête pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » à la demande du journaliste people et youtubeur Jeremstar. En effet, une vidéo du jeune homme en plein acte d’onanisme et des « révélations » (sans confirmation actuellement) à propos d’un de ses proches ont été diffusées sur le net par un certain « Aqababe » qui souhaitait se venger du vol présumé d’une de ses vidéos people par Jeremstar. Ces confidences viseraient notamment Pascal Cardonna (dit Babybel) : il est accusé de proposer des rencontres avec le youtubeur en échange de faveurs sexuelles.

Mots-clés : #Jeremstar #Polemique #Youtubeur


► Quand carton rime avec jeux vidéos
Les fans ne pourront pas être passés à côté de cette information cette semaine. La société nippone Nintendo a annoncé une révolution dans le monde du jeu vidéo en le mariant avec du carton. Si, à première vue, l’intérêt de cette « révolution » ne paraît pas immédiat, il se pourrait que celui-ci réside dans la nostalgie que l’on peut avoir de nos jeux de construction d’enfant. En effet, grâce aux capteurs de la Nintendo Switch, les pianos ou autres robots disponibles dans chaque kit pourraient prendre vie. Est-ce un moyen de rassurer les parents ou ne s'agira-t-il que de jouets inutilisables en quelques mois ? L'avenir tranchera !

Mots-clés : #Nintendo #JeuxVideo


► Thuram et Delacroix

Lilian Thuram, célèbre joueur de football lors de la coupe du monde de 1998 (entre autres), se distingue maintenant par son engagement contre le racisme. Après avoir créé en 2008 la fondation Lilian Thuram-Éducation contre le racisme, et avoir été co-commissaire de l’exposition de 2012 « Exhibitions, l’invention du sauvage », il revient jusqu’au 2 avril comme guide de l’exposition « Imaginaires et représentations de l’Orient, questions de regard(s) » au musée Delacroix, afin d’évoquer le racisme, la puissance masculine ou encore la représentation de la femme. À réserver !

Mots-clés : #Thuram #Expo #MuseeDelacroix


[SOCIÉTÉ]
► Les droits des femmes reculent de nouveau en Pologne

Le Parlement polonais a décidé de revoir le projet de loi concernant l’IVG (interruption volontaire de grossesse). Il faut savoir que depuis 1993, l’IVG est interdite en Pologne, sauf en cas de malformation du fœtus, de mise en danger de la santé de la mère, de viol ou d’inceste. Depuis 2015, la droite ultraconservatrice du PIS est au pouvoir et cherche à durcir la législation de l’IVG. 96 % des IVG légales concernent la malformation de fœtus (chiffre de 2016 selon Stop Avortement). Les peines encourues pour les médecins et autres participants peuvent aller jusqu’à cinq ans de prison. À la mi-2016, les conservateurs ont mis fin au programme de financement de la fécondation in vitro par l’État. Au cours de l’année 2017, le gouvernement a limité l’accès à la pilule du lendemain, qui n'est délivrée que sur prescription médicale. De nombreuses manifestations sont en cours dans tout le pays pour contrer ces nouvelles réformes.

Mots-clés : #Pologne #DroitsDesFemmes #IVG


Manifestation pour les droits des femmes du « lundi noir » en 2016
qui avait alors contraint le gouvernement polonais à reculer
(Crédit photo Wikimedia Commons/«Lantuszka», lic. CC-BY-SA).


► Le chef étoilé Paul Bocuse nous a quittés cette semaine

Paul Bocuse est décédé samedi 20 janvier 2018 à l’âge de 91 ans. Le grand chef lyonnais était atteint de la maladie de Parkinson. Le chef étoilé, reconnu comme « le pape de la gastronomie », a été honoré à de multiples reprises, notamment par les « trois étoiles » du guide Michelin, portées depuis 1965. Il était l’un des chefs les plus influents du monde et dirigeait de nombreux restaurants et brasseries dans la ville de Lyon, dont l’Auberge du Pont de Collonges, et d’autres restaurants à Tokyo et en Floride. Selon le guide Michelin, chacune de ses assiettes incarnait « les plus belles pages de la gastronomie française ».

Mots-clés : #PaulBocuse #Bocuse #Cuisine


► La bioéthique : nouvel enjeu important
Jeudi 18 janvier 2018, les états généraux de la bioéthique se sont réunis. Le gouvernement prévoit une série de rencontres et de conférences, dans toute la France, afin de réévaluer les lois de la bioéthique. Les citoyens pourront prendre part à ces débats. La loi en vigueur relative à la bioéthique remonte au 7 juillet 2011. Afin d’organiser un débat public invitant les citoyens à interagir, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) doit constituer un « comité citoyen des états généraux ». Ce comité proposera des recommandations concernant les questions abordées : la procréation médicalement assistée (PMA), la fin de vie ou encore l’intelligence artificielle. Les différents représentants des cultes religieux y seront également représentés.
La question centrale du débat est : « Que voulons-nous pour le monde de demain ? »

Mots-clés : #Bioéthique #CCNE #PMA


► Les engagements politiques après l'affaire Lactalis
Le gouvernement français propose de nouvelles mesures afin de renforcer les contrôles sanitaires des entreprises agroalimentaires. Il s'agit surtout d’améliorer les procédures de retrait et de rappel de produits. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a révélé que 91 établissements dont des supermarchés, des crèches mais aussi des hôpitaux, avaient vendu le lait contaminé, malgré l’annonce du retrait. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a annoncé vouloir renforcer le cadre juridique des résultats de contrôle, qu’ils soient défavorables ou non. Les sites de production et les laboratoires devront obligatoirement transmettre leurs résultats. De plus, M. Travert a annoncé « un plan de contrôle spécifique » dans tous les sites de production de produits laitiers infantiles (une centaine de sites) pendant environ trois mois. Concernant le consommateur, le Gouvernement souhaite créer un site internet, afin de prévenir toute crise sanitaire en recensant tous les produits concernés par une procédure de retrait.

Mots-clés : #Lactalis #StephaneTravert #Agroalimentaire #DGCCRF

Sugarland : le film qui alerte les consommateurs sur les sucres cachés
Un nouveau film australien sortira sur nos écrans le 24 janvier 2018 pour prévenir les consommateurs de la présence de sucres cachés dans notre alimentation. Ce film cherche à nous sensibiliser sur la façon dont nous consommons. Le réalisateur Damon Gameau vise les professionnels de l’agroalimentaire qui transforment les produits et cherchent à rehausser le goût à bas coût. Le réalisateur cherche à faire prendre conscience aux consommateurs des problèmes posés par la qualité des produits. Il les incite à ne surtout pas faire confiance aux étiquettes. Les consommateurs doivent être vigilants dans leurs achats pour prévenir les maladies cardio-vasculaires, les cancers et le diabète, première cause de mortalité en France et dans de nombreux pays du monde.
Lien de la bande annonce

Mots-clés : #SurgalandLeFilm #Cinema #Consommation #Gameau


[SPORT]
►Progrès dans la lutte antidopage

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a validé, jeudi 18 janvier 2018, le dispositif de localisation des athlètes, mis en place en 2009 par l'Agence mondiale antidopage (AMA), une organisation internationale indépendante. Ce programme oblige les sportifs à indiquer leur localisation et à se rendre disponibles une heure par jour pour des contrôles antidopage inopinés. Cette mesure vise à dissuader les tricheurs. Quatre syndicats de joueurs de sports collectifs (football, basket, rugby, handball), ainsi que la cycliste française Jeannie Longo, avaient estimé que ce dispositif constituait une atteinte à la vie privée et saisi la juridiction internationale, mais cela n'a pas suffi à empêcher la ratification du dispositif. Étrangement, à la suite de cette annonce, 36 athlètes russes ont renoncé à courir, prétextant être malades ou ne prenant même pas le départ de la course lors d'une compétition régionale à Irkoutsk (Sibérie) lorsque les contrôleurs de la Rusada (l'Agence antidopage russe) sont arrivés.

Mots-clés : #CEDH #AMA #Dopage

 


Illustration Pixabay.com (domaine public)


► Rugby : Mathieu Bastareaud suspendu pour injure homophobe

L'organisateur de la Coupe d'Europe a annoncé, mercredi 17 janvier, que le centre international de Toulon et capitaine du RCT (Rugby club toulonnais) depuis le début de la saison, Mathieu Bastareaud, a été suspendu trois matchs pour injure homophobe. En effet, il aurait traité un adversaire de Trévisse de « putain de pédé » (en anglais) durant un match. Bastareaud aurait en réalité répondu à une insulte similaire que ce même joueur lui aurait adressé. Même si le joueur de Toulon s'est rapidement excusé après le match via son compte Twitter, il ne pourra pas participer aux deux prochains matchs de Toulon, ni à l'ouverture du Tournoi des Six Nations avec le XV de France le 3 février prochain.

Mots-clés : #Bastareaud #Suspension #Homophobie


► Fin de match pour Ronaldinho
Le joueur mythique du Brésil et du FC Barcelone, Ronaldo d'Assis Moreira, plus connu sous le nom de Ronaldinho dans le reste du monde, a décidé de mettre un terme à sa carrière footballistique et de prendre sa retraite, selon son frère et agent, Roberto Assis. Cette annonce n'a pas surpris. En effet, après la Coupe du monde en Russie, cela fera 3 ans qu'il n'aura plus disputé un match professionnel. En juillet 2017, le joueur de 37 ans avouait même se sentir « trop vieux » pour la compétition. Les hommages se sont succédé dans les clubs où il est passé. On retiendra de « Ronnie » ses dribbles, ses courses, ses techniques uniques et son sourire constant. Une tournée d'adieux sera organisée en Europe, en Asie et au Brésil après la Coupe du monde en Russie a annoncé son agent.

Mots-clés : #Ronaldinho #Football #FcBarcelone


►Jeux olympiques de PyeongChang : quand le sport adoucit les tensions
Mercredi 17 janvier, les deux Corées ont annoncé qu'elles pourraient défiler sous le même drapeau lors de la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques d'hiver le 9 février prochain. Cette décision est soumise à une réserve : le CIO doit donner son aval. Le ministère de l'unification de Corée du Sud a également mentionné le fait qu'elle pourrait former avec son homologue du Nord une équipe féminine commune de hockey sur glace. C'est une première depuis les championnats du monde de tennis de table en 1991 à Chiba (Japon), même si les deux Corées ont déjà défilé ensemble à l'occasion d'autres événements sportifs. Ce rapprochement semble aller dans le sens d'une participation aux « Jeux de la paix » comme l'avait souhaité le président sud-coréen, Moon Jae-in.

Mots-clés : #JO #Coree #CIO


► Handball : 3 victoires en 3 matchs pour les Experts

Mardi 16 janvier, à Porec (Croatie), l'équipe de France de handball s'est imposée face à la Biélorussie (32-35), pour son troisième et dernier match du premier tour de l'Euro 2018. Deux succès avaient précédé cette victoire (un contre la Norvège 32-31, et un autre contre l'Autriche 33-26), la France achève donc ce premier tour avec 3 victoires en 3 matchs. Les Experts débuteront le tour préliminaire avec 4 points au compteur – le maximum possible – ce qui est prometteur pour son prochain match contre la Suède.

Mots-clés : #Handball #LesExperts #Euro2018

Mis à jour le 22 janvier 2018