Nanterre monte sur scène pour la 8e fois !

Publié le 18 novembre 2017 Mis à jour le 17 novembre 2017

En 2016, peu de temps avant l’ouverture de la 7e édition du festival Nanterre sur Seine, Le Phare Ouest était allé interviewer Marlène Diot-Spitz, responsable administrative du service général de l’action culturelle et de l’animation du campus (Sgacac) et organisatrice du festival. À l’aube de l’ouverture de la 8e édition du festival, Le Phare Ouest revient sur cette interview pour vous décrire le festival.

Le festival Nanterre sur Scène a été lancé en 2010 par le Sgacac, communément appelé « service culturel », à l’occasion des 40 ans de l’université. Le succès de l’événement a fait du festival un rendez-vous récurrent et incontournable.

Incontournable, puisque aujourd’hui bien ancré dans le paysage des festivals des arts de la scène : les compagnies étudiantes viennent de la France entière pour passer les auditions sur le plateau Nanterrien et faire partie des sélectionnés qui concourent à l’un des trois prix mis en jeu (attribués par un jury constitué de professionnels de la scène, le public et un jury composé de lycéens suivant l’option théâtre du lycée Joliot-Curry à Nanterre).

C’est une volonté de l’université que d’être l’interlocuteur privilégié du rapprochement entre professionnels et amateurs, acteurs et publics. Comme le dit Mme Diot-Spitz, « à sa manière chacun peut être acteur de ce festival », que ce soit le public curieux de voir de nouvelles choses se créer ou les lycéens qui sont « les spectateurs de demain ».
Mais pour nous, étudiant·e·s de l’université, pour ceux et celles qui aimeraient monter un spectacle ou un projet au sein du campus, sachez que le service culturel est là pour donner des conseils pratiques et suivre
notre évolution : « Il y a tout un accompagnement qui est prévu pour les étudiants qui veulent agir, qui ont des projets ».

Pour retrouver la totalité des propos recueillis par Gaétan Solana, l'ancien rédacteur en chef du Phare Ouest, c’est ici !

Rédigé par Laurent Prévot
Le 15/11/2017

Mis à jour le 17 novembre 2017