L'actualité du 10/12 au 16/12

Publié le 17 décembre 2016 Mis à jour le 27 août 2017

Macron annonce une partie de son programme lors de son meeting, le gouvernement trèw spëcyal de Trump constitué, l'oscar du meilleur film en langue étrangère, l'affaire du Dépakine toujours d'actualité...L'équipe de rédaction vous résume l'actualité de la semaine !

[POLITIQUE]

► Emmanuel Macron précise son orientation politique
Lors d'un meeting le 10 décembre, Emmanuel Macron, candidat aux élections présidentielles de 2017, a voulu attirer les électeurs de gauche. Contrairement à ce qu'il déclarait depuis le début de sa campagne, le candidat souhaite garder la journée de 35h. Il souhaite « porter de nouvelles protections » qui passent par « un bouclier de sécurité, un bouclier social et un bouclier européen ». Les trois « boucliers » correspondent à l'embauche de 10 000 fonctionnaires de police et gendarmerie, la mise en place d'une « protection juste, plus individuelle, plus personnelle et la volonté de réforme pour créer un « vrai service public ». Enfin, Emmanuel Macron voit en l'Europe ce qui va « nous protéger dans la mondialisation » et mise donc sur une « relance de l'Europe ».

► 7 candidats participeront à la primaire de gauche, les autres écartés
Samedi 17 décembre, la Haute Autorité à la primaire citoyenne a annoncé que 7 candidatures ont été retenues. Il s'agit, pour le PS, de Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Manuel Valls et Vincent Peillon. Les candidats d'autres partis sont Sylvia Pinel, la seule femme et membre du Parti radical de gauche, Jean-Luc Bennahmias du Front démocrate et enfin François de Rugy des écologistes.
Fabien Verdier (conseiller municipal de Châteaudun) et Gérard Filoche du PS ont vu leur candidature rejetée, pour manque de parrainages. Gérard Filoche a annoncé sa décision de déposer un « double recours » concernant les parrainages.
Pour voir sa candidature validée, les candidats à la primaires devaient obtenir le soutien de 10 élus locaux, 19 parlementaires, 60 conseillers et de 15 membres du conseil national du PS, c'est-à-dire 5% de soutien au sein de chacune de ces instances.

► Bernard Cazeneuve remporte son premier vote à l'Assemblée nationale
Mardi 13 décembre, Bernard Cazeneuve a remporté la confiance de l'Assemblée nationale avec 305 voix contre 239 pour son bref mandat en temps que Premier ministre. Il a notamment dénoncé les « atrocités » commises en ce moment à Alep, la suppression des nombreux postes de fonctionnaires qui figurent au programme du candidat de droite François Fillon et a dit se sentir blessé d'être tenu responsable des attentats de janvier et novembre 2015 et de juillet 2016.

► Supprimer « purement et simplement » le 49-3:
Manuel Valls, ancien premier ministre et maintenant candidat à la première socialiste a proposé jeudi 14 décembre la suppression de l’article 49-3 alors même qu’il en a usé en mai 2016 pour faire passer la loi « Macron sur l’économie et la croissance », puis en juillet pour contrer les oppositions concernant le projet de réforme du code du travail.
Le candidat socialiste s’est exprimé en ces termes sur France Inter : « Je connais parfaitement les effets pervers du 49-3 (…) Dans la société de la participation dans laquelle nous vivons, son utilisation est devenue dépassée et apparaît comme brutale. Je proposerai, hors texte budgétaire (…) de supprimer purement et simplement le 49-3. »
Définition: Le 49-3 permet au conseil des ministres de décider seul de l’adoption d’une loi, sans passer par le Parlement. Il est généralement utilisé lorsque les débats à l’Assemblée nationale ne sont pas productifs ou lorsque le gouvernement souhaite faire passer une loi dans l’urgence.  Cet article et son utilisation ont souvent été critiqués, notamment par François Hollande pour qui « le 49-3 est une brutalité. Le 49-3 est un déni de démocratie. ». L’Assemblée nationale garde néanmoins la possibilité d’adopter une motion de censure. Celle-ci doit être déposée dans les 24 heures suivant le recours à l’article 49-3 et doit comporter les signatures d’au moins 58 députés. Le vote de cette motion de censure doit ensuite être votée dans les deux jours qui suivent. Seuls les votes en faveur de la motion sont comptabilisés, pour être adoptée elle doit réunir une majorité d’approbation ou le vote de 289 députés.

[INTERNATIONAL]

 Syrie : reprise d'Alep par le chef d'Etat syrien
Mardi 13 décembre, le gouvernement de Bachar Al-Assad a repris le contrôle de la ville d’Alep. Aux mains des rebelles depuis quatre ans, la capitale économique de la Syrie avait été assiégée et violemment bombardée par le gouvernement syrien et la Russie. Une grande partie de la ville a été détruite et des dizaines de milliers d’habitants se sont retrouvés piégés dans la zone rebelle de la ville. Ils ont commencé à être évacués jeudi. Les combattants, les civils et les ONG témoignent d’un désastre humanitaire.

► Donald Trump ou la constitution d'un gouvernement très spécial
Le nouveau président des Etats-Unis a presque fini de constituer son gouvernement en nommant mercredi 14 décembre Rex Tillerson, le patron du groupe pétrolier ExxonMobil (prorusse et sans expérience politique) au poste de secrétaire d’Etat (l’équivalent du ministère des affaires étrangères). Il a écarté les membres traditionnels du parti républicain et a notamment nommé un climatosceptique à la tête de l’agence pour l’environnement, un banquier au Trésor, et un patron antisyndicats au ministère du travail.

► ONU : Antonio Guterres au poste de secrétaire général
L’ancien premier ministre portugais Antonio Guterres a été nommé nouveau secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies depuis lundi 12 décembre. Il entrera en fonction le 1er janvier pour succéder à Ban Ki-moon. Il a appelé l’ONU à « reconnaître ses insuffisances et à réformer la manière dont elle fonctionné » face au désastre humanitaire en Syrie, face auquel elle a été impuissante, notamment.

OGM en vente
Le tribunal de l’Union européenne a confirmé jeudi 15 décembre l’autorisation de la Commission européenne de mettre sur le marché européen des produits contenant du soja OGM provenant de l’américain Monsanto. Trois ONG allemandes avaient déposé un recours contre cette décision qui a été rejeté par le tribunal de l’UE.

[CULTURE]

► Oscar et Golden Goble : des films en langue française à l’honneur
Oscar : les nommés pour concourir au prix du meilleur film en langue étrangère sont tombés vendredi 16 décembre. Parmi eux il y a trois coproductions françaises : Ma vie de courgette de Claude Barras, représentant la Suisse, Juste la fin du monde de Xavier Dolan pour le Canada et Le client d’Asghar Farhardi pour l’Iran.
Golden Globes : les films français Elle, Divines et Le client sont sur la liste pour le prix du meilleur film étranger.

► Quand littérature et cinéma se confondent
L’acteur français Jean Paul Belmondo publie son autobiographie, Mille vies valent mieux qu’une (Fayard, 320 pages, 19,90 euros). Il livre un récit à la première personne truffé d’anecdotes sur sa vie cinématographique.

► Un spectacle pour swinger !
L’ultime spectacle programmé par le directeur du Châtelet, Jean-Luc Choplin, 42nd Street emmène ses spectateurs à Broadway (sur Seine). La comédie musicale mise en scène par Stephen Mear propose des numéros de claquette sous forme de grand show.

► Théâtre : « Un bras d’honneur à la bienséance »
L’auteur et metteur en scène Vincent Macaigne crée son nouveau spectacle En manque  au théâtre de Vidy Laussanne. « Un bras d’honneur à la bienséance » nous dit le journal Le Monde.

Une exposition qui permet de voyager dans le temps
L’exposition immersive « Sites éternels » ouvre ses portes au Grand Palais. Elle permet de découvrir quatre sites du Patrimoine universel situés dans des zones de conflits. Les images de synthèse de Palmyre et d’autres sites menacés sont issues de relevés photographiques en 3D effectués par des drones.

► Une semaine de scandale
Pour la première fois, le CSA (le conseil supérieur de l’audiovisuel) a mis en garde la chaine Youtube "Les recettes pompettes" dans laquelle l'animateur Monsieur Poulpe, et ses invités enchaînent des verres de vodka en cuisinant. Le problème : le CSA accuse l’émission de faire « une propagande en faveur de l’alcool »
L’émission « Touche pas à mon poste » à encore fait parler d’elle cette semaine. Cette fois-ci, elle a été attaquée par l’association des journalistes LGBT qui a rapporté que l’émission à abordé 42 fois le sujet de l’homosexualité, la plupart du temps de façon humiliante.

[SOCIÉTÉ]

Affaire du Dépakine : première action de groupe des famiIIes touchées contre Ie Iaboratoire Sanofi.
Le laboratoire pharmaceutique est visé par une action de groupe, lancée  mardi 13 décembre par un collectif de 2900 familles dont les enfants ont été victimes des effets néfastes du médicament. La Dépakine, un antiépileptique administré aux femmes enceintes et commercialisé par Sanofi a causé des malformations et troubles chez Ies enfants issus de ces grossesses (atteinte du QI, autisme …). Les dossiers des 14 familles « emblématiques» représentant le collectif seront prochainement confiés au Tribunal de Grande Instance de Paris.

► Rivarol : Le directeur du journaI d’extrême droite condamné à 11 000 euros d’amende
La XVIIème chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris a rendu son verdict : Jérôme Bourbon écope de 11 000 euros d'amende pour "contestation de crimes contre l'humanité"  et "provocation à la haine". Il a publié de nombreuses déclarations antisémites et négationnistes sur son compte Twitter.

 l'Etat d'urgence prolongé jusqu'au 15 juillet 2017.
Les députés de l'Assemblée Nationale ont voté à 288 voix contre 32 la cinquième prolongation de l'état d'urgence sur tout le territoire. Déclaré par Manuel Valls suite aux attentats du 13 novembre, il avait été prolongé pour la quatrième fois le 4 juillet dernier et aurait dû prendre fin le 22 décembre prochain.

 Sans-domicile fixe : au moins 497 décès en 2015
Le rapport annuel de l'association Les Morts de la Rue relève 497 cas de décès de sans domicile fixe dans leur abri de fortune ou à l'hôpital. Selon une étude publiée en 2012 par l'INSEE, plus 141 500 personnes vivaient dans les rues, parcs et bois de France.

► Attentats de Nice : Interpellation de 11 personnes dans le cadre de l'enquête
Suspectés d'avoir aidé Mohamed Lahouaiej-Bouhlel à se procurer des armes, 11 hommes ont été interpellés à Nice et Nantes depuis le 9 décembre. 3 d'entre eux ont depuis été mis en examen. L'attentat de la nuit du 14 juillet 2016 a fait 86 morts et plus de 400 blessés sur la promenade des Anglais.

Mis à jour le 27 août 2017