Nanterre coule à domicile face à Pau-Lacq-Orthez

Publié le 21 avril 2018 Mis à jour le 21 avril 2018

Durant la 27e journée de compétition pour le championnat Jeep ELITE, Pau a largement dominé Nanterre le 7 avril au palais des sports Maurice-Thorez, grâce à une première mi-temps impériale (29-53). Nanterre aura tout tenté en deuxième mi-temps pour revenir mais aura fait preuve de trop de maladresses. C'est une défaite inquiétante en raison du score final (69-87), mais inquiétante aussi s'agissant du classement, car Nanterre se retrouve maintenant en 9e position, hors des play-offs à l’heure actuelle.


Illustration : Pixabay.com (domaine public)

Les premières minutes sont d'une grande intensité. Le jeu est rapide et fluide pour les deux équipes, l’écart est minime durant tout le premier quart temps. Rythme élevé, aucun temps mort, très peu de fautes, grande concentration et application sur le parquet nous permettent d’admirer un spectacle de qualité, digne de deux équipes de playoffs en Jeep ELITE. Après 10 minutes de match, Pau mène de peu (18-20). Nanterre effectue 4 changements au début du deuxième quart temps : l’entraîneur ? Pascal Donnadieu ? ne semble pas pleinement satisfait de son 5 majeur malgré un score serré. Coaching mal senti, puisque Pau repart tambour battant pendant que les entrants de Nanterre 92 sont statiques. En à peine une minute, la section paloise passe un 7-0 qui force Pascal Donnadieu à prendre son premier temps mort du match. Il recadre l’équipe et relance Nanterre qui revient à 27-29. Néanmoins, Nanterre disparaît complètement durant les 5 dernières minutes précédant la pause, encaissant un monstrueux 24-2, imputable notamment à des pertes de balles et de mauvais choix offensifs. Pau se défend durement et récupère plusieurs ballons, joue beaucoup en transition et les Nanterriens ne se replient pas assez vite. Nanterre tente donc un grand nombre de tirs à 3 points, en vain. En 5 minutes, Pau-Lacq-Orthez fait flancher Nanterre et remporte largement ce deuxième quart (11-31). L’écart semble insurmontable à la pause (29-53), mais Nanterre est encore capable de revenir au score en deuxième mi-temps.

Au retour des vestiaires Nanterre ne semble toujours pas remis du coup de massue reçu en fin de première mi-temps et Pascal Donnadieu pose un nouveau temps mort après seulement 2 minutes de jeu. Ce break permet à Nanterre de mieux repartir : l’équipe joue plus posément, avec plus de confiance, le ballon circule enfin en attaque et l’équipe se dirige de nouveau vers le panier adverse. On note la performance de Pansa. Le pivot espoir fait une sortie de banc remarquable : entré sur le terrain au deuxième quart-temps, il donne un nouveau souffle à Nanterre en cette deuxième mi-temps avec trois contre de suite en défense. À la 25e minute, Pau est en pénalité et offre trop de lancers francs à Nanterre qui remonte petit à petit au score, face à une équipe paloise qui a un peu perdu de sa superbe. Cependant, même si Pau flanche, l’écart reste autour de 20 points durant tout le troisième quart-temps jusqu’à une fin de période complètement en faveur de Nanterre. Le public pro-Nanterre croit dur comme fer que les Nanterriens vont pouvoir rattraper leur retard. Moment d'ébullition dans la salle lorsque Pansa réalise 2 contres autoritaires à la suite. Sur la contre-attaque, Konaté (Nanterre) file seul et monte au dunk* main gauche. Un temps mort est décrété pour Pau, sous les vivats d'une foule pro-Nanterre enthousiaste (à la 28e minute, le score est de 49-64 pour Pau). Après 30 minutes de jeu, l’écart est toujours important, mais les locaux y croient toujours.

Le troisième acte est très bien mené des deux côtés du terrain (25-16). Nanterre continue sur sa lancée et est en passe de réaliser l’exploit de revenir à +12 points. Mais les Nanterriens ratent 2 tirs à 3 points à la suite. Ces tirs auraient pu faire passer l’écart à + 6 points. La défense est bien en place mais la réussite n’est pas du côté des Verts en attaque. Après plusieurs opportunités manquées, l’issue du match semble actée, notamment après la faute antisportive de Konaté sur une contre-attaque paloise, juste avant le money time (c’est-à-dire les dernières minutes de jeu). À la 35e minute, le score est de 59 à 73 pour Pau.

Nanterre connaît un final haletant mais manque d’adresse en fin de match. Les 5 dernières minutes sont sans intérêt, le public nanterrien est maintenant aphone et regarde Pau repartir avec une large victoire, qui reste méritée (69-87).

Déclarations d’après-match

Alain Koffi (Pau) : « Ce match était basé sur notre défense, nous avons produit notre jeu en première mi-temps, Élie Okobo (21 points) est notre leader et dans un grand soir il aide beaucoup l’équipe. C'est une victoire importante pour se placer dans la course aux playoffs. »

Le coach de Pau, Laurent Vila, s'est dit : « satisfait du match, de la participation générale de toute l’équipe en attaque comme en défense. L’entame a été parfaite avec des solutions trouvées dans le secteur intérieur et extérieur. On est en bonne voie pour aller aux playoffs. »

Lahaou Konaté (Nanterre) : « On a perdu le match en première mi-temps : Pau a joué à 200 %. L’entraîneur nous avait prévenus que le match était important pour les playoffs, mais nous étions perdus pendant les 20 premières minutes. La période est difficile en ce moment, cela ne date pas d’aujourd’hui, on doit relever la tête et continuer à avancer. L’équipe est en crise de confiance et en manque d’un leader. Il faut utiliser la deuxième mi-temps de ce match pour travailler le prochain match. »

Le coach de Nanterre, Pascal Donnadieu : « Nous avons bien débuté mais les rotations venant du banc ont été trop fragiles. Ce n’est pas une excuse, mais les 16 matchs de Champions League coûtent cher à ce moment de la saison parce que mes meilleurs joueurs ne peuvent plus jouer 25 minutes comme avant. Le niveau global de l’équipe fait peur. J’ai dit à mes joueurs qu’ils devraient avoir honte, car Konaté qui finit avec la meilleure évaluation de l’équipe (21 points, NDR) est touché au genou : il n’est donc pas à 100 % physiquement, mais a tout donné contrairement aux autres joueurs pourtant à 100 % physiquement. Le président est descendu dans les vestiaires après le match ; cela a dû arriver deux ou trois fois en 30 ans et signifie que l’équipe est au plus mal. Nous devons absolument gagner le prochain match à domicile contre le HTV, actuelle lanterne rouge du championnat. Aujourd’hui nous n’avons pas le niveau pour aller en post season. »



* dunk : appelé aussi slam dunk ou smash est une action au basket-ball qui consiste à marquer en projetant le ballon dans l'arceau, à une ou deux mains.

Mis à jour le 21 avril 2018