Exposition « Des jardins, art de vivre et savoir-faire »

Publié le 31 mai 2018 Mis à jour le 31 mai 2018

Du 14 mars au 4 avril se tenait, dans la galerie et le jardin du 1, cité Griset (dans le XIe arrondissement de Paris), une exposition intitulée « Des jardins, art de vivre et savoir-faire ». Organisée par David Bouzet (enseignant à l'IESA) et des étudiants de première année de mastère Art ancien et en mastère Patrimoine et tourisme culturel, cette exposition a mis en scène le jardin : le jardin comme objet d'étude, comme élément de décor ou le jardin au sens de potager. Notre rédactrice s'est rendue sur place et nous a concocté un résumé aux petits oignons de cette manifestation végétale.

Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire »

Paris regroupe plus de 30 parcs et jardins, ce qui représente plus de 500 hectares d'espaces verts. Il n'est pas nécessaire d'être un amoureux de la nature ni d'avoir la main verte pour apprécier une promenade dans un jardin et l'ambiance paisible qui se dégage de ce lieu. L'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire », organisée de mai à avril 2018 par l'IESA* (école internationale des métiers de la culture et du marché de l'art), a mis en scène vingt-quatre jardins et nous a fait découvrir leurs vertus pour la santé de l'homme, la transformation de leur parcours et de leurs formes à travers les siècles, l'inspiration que les jardins ont apportée à de grands artistes, peintres et musiciens, ainsi que l'activité de l'homme pour les préserver. Cette présentation était complétée par une soirée de lecture de textes sur les jardins et un colloque tenu par des historiens, des galeristes et des paysagistes. Cinq concerts de clavecin, en partenariat avec le Conservatoire à rayonnement régional de Paris, ont également agrémenté certaines soirées de cette exposition.


Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire »

Les étudiants en mastère 1 de l'IESA ont regroupé des œuvres de collections privées pour représenter le jardin comme lieu d'expression, d'inspiration, de contemplation et de création. L'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire » se découpait en trois sections différentes: la première était la restitution d'un cabinet d'un historien et de son atmosphère studieuse ; la deuxième portait sur le jardin, comme lieu de loisir et de représentation récurrent, à travers les toiles et portraits des grands artistes ; la troisième exposait des outils et ustensiles, datant du XXe siècle, inspirés par les potagers et les vergers et mis à la vente pour les visiteurs intéressés.

 
Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire »

Marion Garnier, étudiante en mastère 1 à l'IESA, expliquait aux visiteurs que le jardin, en tant que nature maîtrisée par l'Homme, est depuis des siècles l'abri de plusieurs amateurs de jardin et l'endroit privilégié pour édifier un cabinet de curiosités. Plusieurs pièces de dessins, gravures, photographies, planches, sculptures et même une maquette de l'exposition montraient le jardin comme source d'inspiration pour de nombreux artistes et scientifiques.

Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire »

Un peu plus surprenant, un castelet et une marionnette étaient présents lors de cette exposition pour souligner la nature du jardin en tant qu'endroit de loisir familial, notamment le jardin du Luxembourg à Paris au cours du XXe siècle. Les visiteurs ont aussi eu la possibilité de se photographier devant de grandes toiles peintes restituant une enluminure persane ou le fameux labyrinthe de Versailles, puis partager leurs photos sur les réseaux sociaux sous les hashtags #desjardins et #iesaartsetculture.


Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, Art de Vivre & Savoir Faire »


Dans la troisième partie de l'exposition, Lou Belloy (également étudiante en mastère 1 à l'IESA) a retracé les deux fonctions du potager : la première étant d'assurer l'alimentation humaine et la deuxième de constituer un espace de répit et de tranquillité. L'étudiante a ensuite expliqué que le potager est revenu au goût du jour grâce à la mise en avant de l'alimentation bio. L'exposition avait également pour but de susciter une réflexion chez les visiteurs : des ustensiles et outils datant des XIXe et XXe siècles et servant à cultiver le potager étaient exposés pour qu'ils en devinent leurs usages.

 

Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire »

 

Une longue table contenant un large éventail de brochures comportant des informations sur les plus beaux jardins connus ou méconnus de France clôturait la visite de l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire ». Parmi les jardins que recensait la brochure, on comptait le jardin secret de Proust (aujourd'hui classé monument historique), le parc oriental de Maulévrier (dans le Maine-et-Loire), qui a survécu à la destruction du Château Colbert, auquel il appartenait, pendant les guerres de Vendée, reconnaissable à son style original.

Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire »

Pour illustrer cette exposition et les enseignements qu'elle a apportés aux visiteurs, cette citation de Christian Bobin semble particulièrement pertinente : « Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles ».

 


Crédit photo : Élodie ESCALERA pour l'exposition « Des jardins, art de vivre & savoir-faire »

 


* NDÉ : L'IESA est un établissement privé d'enseignement supérieur. Les diplômes de l'établissement ont une dénomination spécifique (bachelor ou mastère), les deux mastères cités sont certifiés par l'État (Registre national des certifications professionnelles) au niveau I (mastères, diplômes d'ingénieurs, etc.).

Mis à jour le 31 mai 2018