Le théâtre revient sur le devant de la scène

Publié le 10 mars 2018 Mis à jour le 11 mars 2018

Il fut un temps où le théâtre n'était plus sous les feux de la rampe. Mais, depuis quelques années, il se réinvente et n'hésite plus à aborder des thèmes qui plaisent à un public en proie à des questions éthiques et qui s'interroge sur lui-même et sur son rapport aux autres.

Le théâtre a longtemps été considéré dans l’inconscient collectif comme un loisir destiné à une certaine catégorie socioculturelle de la population — les classes les plus aisées. Il a également une connotation péjorative chez les jeunes adultes qui le considèrent majoritairement comme ennuyeux et/ou dépassé. Peut-être est-ce à cause des pièces classiques que nous étudions durant notre scolarité ? En effet, elles sont pour la plupart des jeunes le premier contact qu’ils ont avec le monde du théâtre. Pourtant, en 2011, 23 % des 20-24 ans avaient vu une pièce de théâtre jouée par des professionnels.

Effectivement, grâce à des pièces engagées sur des thèmes actuels qui l'intéresse, et par lesquels il se sent concerné, le théâtre tend de plus en plus à élargir son public, notamment en changeant son mode de fonctionnement. C'est le cas avec le théâtre interactif, qui fait participer son auditoire, par exemple pour lutter contre les addictions, ou avec des pièces diffusant un message politique ou social tout en faisant rire ou pleurer. Par ce changement, il vise notamment à séduire une jeunesse qui se préoccupe des questions morales et éthiques.

C'est dans cette perspective que s'inscrit « Paroles citoyennes ». Réelle invitation à débattre, ce programme rassemble dix spectacles engagés, afin de nous faire réfléchir sur certains aspects de notre société : de la libération de la parole face aux violences morales et physiques, en passant par les préjugés dans lesquels nous baignons depuis notre enfance, ou en évoquant notre rapport à l’Autre et à notre sexualité, chaque sujet est abordé. (Ces spectacles ont lieu du 12 février au 20 mars 2018, aux théâtres Antoine, Comédia et Bobino)

Budget serré ? De nombreux théâtres parisiens proposent des tarifs
réduits pour les moins de 26 ans, alors n’hésitez plus !





Mis à jour le 11 mars 2018