Space Invaders : en route pour l’espace !

Publié le 21 avril 2018 Mis à jour le 14 mai 2018

Vous avez envie de vous promener dans Paris et de découvrir la ville sous un nouveau jour, plutôt que de voir ce qui a déjà été vu et revu ? C’est tout à fait possible, grâce aux Space Invaders, des mosaïques collées sur les murs par l’artiste Invader qui représentent des aliens tirés du célèbre jeu vidéo éponyme créé en 1978 par Taito. Qui aurait cru que les protagonistes de ce jeu vidéo d’arcade japonais donneraient un jour lieu à un mouvement artistique envahissant 76 villes du monde et qu'ils deviendraient même l'objet d'itinéraires originaux dans chacune d’entre elles ?


Un « signe » de l'artiste Invader en 2016, à Paris.
(Wikimedia Commons/« Guilhem Vellut », CC-BY-SA.)


Nous avons tous déjà remarqué, au moins une fois, lors d’une promenade dans Paris, ces extraterrestres en briques colorées flottant sur un mur à côté d’un panneau, sur le coin d’une rue ou au-dessus d’une entrée d’immeuble. L'artiste, français, a placé la majorité de ses Space Invaders en France, dans une vingtaine de villes (Lille, Nantes, Marseille, Lyon…). Mais l’invasion ne s’arrête pas là. L'Avni (Artiste Vivant Non Identifié), qui est derrière ce mouvement, né en 1998, continue aujourd'hui à faire voyager ses extraterrestres (ses invaders) à travers le globe : le phénomène touche non seulement le reste de l’Europe (Malaga, Londres, Rome, Amsterdam, Cologne ou Vienne), mais aussi le monde entier, et même l'espace : grâce à sa collaboration avec d’autres street artists, Avni a réussi à poser deux Space Invaders dans la baie de Cancún (Mexique), visibles seulement aux yeux des plongeurs sous-marins, ainsi qu’un autre installé dans la station spatiale Space2. On compte en tout 3 632 petits envahisseurs.

Pour les curieux voulant découvrir Paris sous un autre point de vue, Invader a créé un système de score en fonction du nombre de Space Invaders que vous croisez sur votre chemin. Ce score va de 10 à 100, le but étant d'atteindre un nombre de points maximum à la fin de vos promenades. Les astronautes en herbe peuvent même tenter d'atteindre le score de 35 100 points — score maximum à atteindre pour Paris. Son site officiel présente une carte du monde avec tous les Space Invaders installés dans chaque coin de rue de la planète, le nombre d’extraterrestres par ville, ainsi que le score maximum à atteindre. Les extraterrestres vous rapportent un nombre de points différent en fonction de leur taille, de leur rareté et de leur forme. Vous pouvez trouver sur Internet de nombreuses cartes et documents PDF indiquant la localisation de chaque mosaïque se trouvant dans Paris ou à Versailles. Vous pouvez aussi télécharger l'application de l'artiste, appelée Flash Invaders, c’est idéal pour découvrir les coins les moins connus de la ville tout en s’amusant à faire la chasse aux Space Invaders ! Les mosaïques en brique peuvent aussi prendre la forme de personnages célèbres tels que Mario, la Panthère rose, La Joconde ou même Peter Pan. Le 13e arrondissement de Paris concentre le plus grand nombre de petits aliens. Munissez-vous de votre plan et préparez-vous à partir à l’aventure !

Malheureusement, les œuvres de l’artiste anonyme qui prennent place sur des murs, traversent une mauvaise période : chaque semaine, les briques constituant un Space Invader sont décrochées, soit par des personnes se faisant passer pour des agents municipaux voulant les revendre par la suite dans une vente aux enchères, soit par les propriétaires des immeubles eux-mêmes. Profitez donc au plus vite de cet itinéraire vers l’espace avant que les Space Invaders les plus rares ne prennent définitivement leur envol !

En outre, ouvrez l’œil, car l'Avni Invader se rend personnellement à ses expositions lorsqu'elles ont lieu à Paris et essaie de passer inaperçu. Et, qui sait, peut-être pourrez-vous même le repérer un jour dans la rue en pleine action d’invasion ?


La console d'arcade « Space Invaders » lancée en 1978 par Taito
(Wikimedia Commons/« Scalleja », CC-BY-SA)

Mis à jour le 14 mai 2018