Actualité du 14/05 au 18/05

Publié le 22 mai 2018 Mis à jour le 22 mai 2018

Comme d’habitude – mais pour la dernière fois de cette année universitaire ! – Le Phare Ouest revient sur l’actualité de la semaine. Nous tenons à vous remercier, vous lecteurs, qui nous avez lu tout au long de ces semaines. Le Phare Ouest remercie également ses rédacteurs qui se sont dévoués durant toute l’année pour écrire ces articles. »

[POLITIQUE]

► Attaque au couteau à Paris : Les Républicains et le Front national dénoncent « l'inaction » de l'Exécutif
C'est presque devenu une habitude : après chaque attentat, LR et le FN réclament des mesures sécuritaires plus fermes. Dans un communiqué du 14 mai 2018, Laurent Wauquiez, président de Les Républicains, préconise quatre mesures : interner de manière préventive les individus fichés S les plus dangereux ; expulser systématiquement les fichés S qui n’ont pas la nationalité française ; créer un délit d’incitation à la haine de la France et expulser les étrangers qui s’en rendent coupables ; refuser le retour des djihadistes partis en Syrie ou en Irak. Au-delà de la fiche S de Khamzat Azimov (l'auteur de cette attaque), c’est surtout sa naturalisation qui indigne le FN. Pour le parti, cet épisode traduit une faille évidente dans la politique migratoire menée par les derniers gouvernements. « Le lien entre la politique d’immigration et le terrorisme se vérifie à nouveau. L’accueil sans limite et sans vérification est une folie ! » a affirmé le député FN Bruno Bilde. Le 13 mai (le lendemain de l'attentat), Marine Le Pen s'en est prise à Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, qu'elle a critiqué également pour avoir évoqué une « agression » et non pas « un attentat ». Ces polémiques sécuritaires sont récurrentes. Elles ont attiré les mêmes réponses : le Premier ministre a rappelé que dans un État de droit, on ne pouvait emprisonner durablement quelqu'un signalé comme « suspect » sur une fiche administrative et qui n'avait commis aucun acte délictueux. Il a été rappelé à LR que, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, ce sont quelque 10 000 postes de policiers qui avaient été supprimés.

Mots-clés : #Terrorisme #FN #LR #MarineLePen #LaurentWauquiez #BrunoBilde #AttaqueAuCouteau


Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, en 2013 à Lyon
(Wikimedia Commons/«Arthur Empereur», CC-BY-SA).



► Mayotte : un plan à 1,3 milliard d'euros
Annick Girardin, ministre des Outre-Mer en déplacement à Mayotte du 13 au 15 mai, a présenté un plan de 53 « engagements » pour « améliorer la vie quotidienne » des Mahorais. Ce plan, chiffré à 1,3 milliard d'euros sur le quinquennat, intervient un mois après la fin des barrages routiers sur l'île. Parmi les mesures de ce plan, on recense : la création d’une compagnie départementale d’intervention de la police nationale ; une dotation de 20 millions d'euros dès cette année pour moderniser les hôpitaux ; la construction de 400 logements dès 2018.

Mots-clés : #AnnickGirardin #Mayotte #Mahorais #Plan #OutreMer


► Violences sexuelles et sexistes : l'article 2 du projet de loi voté à l'Assemblée nationale
Dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 mai, l'Assemblée nationale a voté, en première lecture, le controversé article 2 du projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes. Cet article concerne la répression des infractions sexuelles commises sur des mineurs. Il introduit dans la définition du viol une protection particulière pour les mineurs de moins de 15 ans. Certaines personnalités ont demandé la suppression de cet article qui, selon elles, ne renforce pas assez la répression des infractions sexuelles sur mineurs. Ce qui n'est pas l'avis de la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, à l'origine de ce projet de loi. D'ailleurs, chez la majorité, aucune voix dissonante ne s'est élevée et l'article a finalement été adopté après cinq heures de débats houleux. Cet article est une sorte de réponse aux affaires de Pontoise et Melun dans lesquelles des fillettes de 11 ans avaient été considérées comme consentantes à des rapports sexuels. Marlène Schiappa avait voulu répondre au choc causé dans l’opinion publique par ces affaires en promettant l’inscription dans la loi d’un seuil au-dessous duquel un enfant ne pourrait jamais être considéré comme consentant à un acte sexuel. L’âge de 15 ans a été retenu, mais l’idée d’une « présomption de non-consentement », elle, a été abandonnée.

Mots-clés : #ViolencesSexuelles #MarleneSchiappa #AssembleeNationale #Consentement

► Notre-Dame-des-Landes : de nouvelles expulsions
Les divisions entre zadistes ont eu un impact sur leur mobilisation contre les forces de l’ordre. Jeudi 17 mai, une deuxième phase d'expulsions visant quatre lieux a été lancée. L’abandon du projet d’aéroport a démobilisé nombre d’opposants et a divisé les autres : là où certains zadistes acceptent de rester sur place, dans la légalité, en présentant à l’État des projets en cours d’étude, d’autres s’y refusent. Cette double position a de facto affaibli la résistance. La gendarmerie avait réduit ses effectifs : 1 500 gendarmes contre 2 500 lors de la première expulsion au mois d'avril. Certains zadistes ont envoyé quelques bombes lacrymogènes et divers projectiles au moyen de frondes sur les forces de l'ordre, mais la ZAD semble essoufflée. Toutefois, la vigilance reste maintenue.

Mots-clés : #NDDL # ZAD #Expulsions


[INTERNATIONAL]

► Italie : l'accord entre la Liga et le Mouvement 5 étoiles serait bouclé
Le 17 mai 2017, Matteo Salvini (Liga, extrême droite) et Luigi di Maio, leader du Mouvement 5 étoiles (M5S, mouvement antisystème fondé par Beppe Grillo), ont affirmé avoir bouclé leur programme de gouvernement qu'ils présenteront le 22 mai au président de la République italienne, Sergio Mattarella. Ce dernier, deux mois et demi après des [LIEN élections législatives qui n'avaient pas dégagé de majorité https://phareouest-nanterre.parisnanterre.fr/decrypt-actu/l-actu-de-la-semaine-en-resume/actualite-du-05-03-au-09-03-831036.kjsp?RH=1479915920745], n'avait pas exclu de nouvelles élections. Cette solution n'avait pas eu l'aval des dirigeants populistes. Finalement, c'est Silvio Berlusconi, qui apparaît peu comme un antisystème lui-même, qui a permis la solution ; allié à la Liga (héritière de la « Ligue du Nord »), il a fini par donner son accord à une coalition populiste que son parti soutiendra. De nouvelles élections auraient risqué de le laminer. L'accord ne prévoit plus d'Italexit, mais une sortie de l'euro n'est pas exclue, ce qui inquiète les milieux économiques. Cet accord comporte des mesures prônées par le M5S (revenu de citoyenneté, assouplissement sur les retraites) et des mesures comme la flat tax (impôt sur le revenu soumis à un taux unique de 15 % ou 20 %). Le financement des mesures « populaires » pourrait représenter plusieurs dizaines de milliards d'euros sans que son financement soit assuré. L'accord a été soumis à validation ce week-end par les militants des deux partis. En revanche, le nom du chef de gouvernement (poste revendiqué par les deux dirigeants) n'est pas connu : ce sera une personne « de synthèse » pas encore connue.

Mots-clés : #Italie #DiMaio #Salvini #M5S #Liga


Matteo Salvini (Liga) en 2015
(Wikimedia Commons, domaine public)


► Inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem, 60 morts à Gaza
Le 14 mai, en présence du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et, pour la délégation américaine, de Jared Kushner, ­gendre et conseiller du président Trump, et de son épouse Ivanka, était inaugurée officiellement la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem. C'était la concrétisation de la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale de l’État hébreu, annoncée par Donald Trump en décembre 2017. Symboliquement, cette inauguration s'est déroulée au jour du 70e anniversaire de la création de l'État d'Israël. Le jour même de cette célébration en grande pompe, quelque soixante Gazaouis étaient tués et 2700 blessés par l'Armée israélienne lors des manifestations lancées à la frontière avec la bande de Gaza. Si Israël se défend de n'avoir tiré que sur des terroristes du Hamas, la violence de la répression, une nouvelle fois, a suscité l'indignation. Mais le gouvernement israélien reste d'autant plus sourd aux appels à la « retenue » que les États membres de la Ligue arabe en sont restés à une protestation restée symbolique. À l'aune des convergences anti-iraniennes entre l'Arabie saoudite, ses alliés et Israël, les Palestiniens, qui n'ont jamais été aussi isolés, comptent peu.

Mots-clés : #Israel #USA #Trump #Netanyahou #Gaza #Hamas

► Gina Haspel confirmée à la tête de la CIA
Gina Haspel vient de voir sa nomination confirmée à la tête de la plus connue des agences de renseignement américaines. Comme on pouvait s'y attendre, le Sénat a validé, le 17 mai, le choix du président Donald Trump pour remplacer Mike Pompeo, devenu secrétaire d'État (ministre des Affaires étrangères). Cette Américaine de 61 ans est la première femme à diriger la CIA. Les capacités professionnelles de cette « ancienne » de l'agence, qui a plus de trente ans d'expérience dans les opérations clandestines, n'ont pas été mises en cause, mais c'est son rôle dans la supervision des opérations clandestines et des techniques assimilées à la torture (waterboarding par exemple) qui ont suscité des oppositions à sa nomination (dont celle du sénateur Mc Cain), d'autant plus qu'elle est restée plus que discrète sur le sujet pendant ses auditions, même si elle a déclaré y renoncer parce que « la torture ne marche pas ». Six sénateurs démocrates ont voté pour elle cependant, ce qui a permis d'obtenir un vote positif (54 voix sur 99).

Mots-clés : #CIA #Haspel #Pompeo

► La fondation de Georges Soros quitte la Hongrie
L’ONG Open society, un des plus grands contributeurs philanthropiques du pays, a décidé de se retirer de ses bureaux européens de Budapest, après plusieurs attaques du gouvernement de Viktor Orban qui l'accuse de soutenir la « submersion islamiste ». La fondation donne, sous forme de bourses, entre 4 et 5 millions de dollars par an à 50 ONG dans le pays d’Europe centrale, dont quatre qui viennent en aide aux réfugiés, par des cours de langue et du soutien psychologique. Le Premier ministre, Viktor Orban, a lui-même profité d’une bourse de la fondation Soros quand il était plus jeune. Le départ d’Open Society de Hongrie est l’aboutissement de deux ans de campagne agressive de discrédit de la part du gouvernement Orban et du parti majoritaire, le Fidesz. Selon la fondation, cette campagne aurait coûté plus de 100 millions d’euros de fonds publics et se serait traduite par des affiches de propagande évoquant des images antisémites de la Seconde Guerre mondiale. George Soros, d'origine hongroise, a fait fortune dans la finance et créé une fondation indépendante pour assurer la transition post-communiste en Europe de l'Est. Sa fondation agira depuis Berlin.

Mots-clés : #Hongrie #Orban #Soros


[ÉCONOMIE]

► 2 500 postes en CDI à pourvoir chez Orange dans 11 villes de France
Jeudi 17 mai 2018, afin de pallier une vague de départs à la retraite, l'opérateur de téléphonie et d'internet français a lancé une vaste campagne de recrutement appelée « Hello jobs ». Il s'agit de pourvoir 2 500 postes en CDI et 5 000 postes pour des stagiaires ou en apprentissage. De nombreux domaine sont concernés, de la cyberdéfense au secteur des néobanques en passant par la fibre, avec des profils de juristes, de techniciens, d’informaticiens, de chargés d’affaires, d’ingénieurs, de commerciaux, de spécialistes du marketing, de chargés de relation clientèle ou encore de vendeurs en boutique. Des stands étaient ouverts aux quatre coins de la France (métropolitaine ou non) : à Lille, Paris, Caen, Rennes, Bordeaux, Montpellier, Marseille, Lyon, Nancy, Saint-André (à la Réunion) et Le Gosier (en Guadeloupe). S'agissant des profils, Orange recherche majoritairement des profils Bac+2 à Bac+5, pour des postes essentiellement situés en province. Afin d'attirer les éventuels candidats, l'opérateur mise sur sa qualité de vie au travail, confirmée par une certification « Top employer global 2018 » (dont ne bénéficient que 13 entreprises dans le monde cette année). Néanmoins, Orange est resté plutôt flou quant à la rémunération, précisant pourtant que les salaires, primes et avantages seraient supérieurs à ce qui se fait dans le secteur.

Mots-clés : #Orange #Emplois #CDI


Logo de la société Orange
(Wikimedia Commons, domaine public)

► Le casse-tête de la stabilisation de la dépense publique
Le 16 avril dernier avait lieu une réunion entre le Premier ministre et les membres de son gouvernement afin de planifier le budget de 2019. La discussion a notamment porté sur la dépense publique (qui regroupe les dépenses de l’État, de la Sécurité sociale et des collectivités territoriales) que l'Exécutif voudrait stabiliser d'ici à 2022. Pour tenir cet engagement, le gouvernement va donc devoir sérieusement couper dans les dépenses. En ligne de mire, les ministres que le gouvernement veut responsabiliser : depuis le début de l'année, chaque ministre, à tour de rôle, doit présenter ses idées de réforme en Conseil des ministres. Néanmoins, le sujet demeure épineux : si consensus il y a sur la nécessité de faire des économies, il n'y en a pas sur le(s) domaine(s) sur le(s) quel(s) elles doivent être faites. Selon un sondage Elabe-Les Échos publié début mai, 80 % des Français sont pour une « réduction de la dépense publique, mais il n’existe (…) aucun consensus sur les secteurs où cette dépense devrait être réduite. »

Mots-clés : # EdouardPhilippe #DepensePublique #Budget2019 # Economies

►Anne-Marie Couderc reprend les commandes d'Air France-KLM
Le 15 mai, c'est une femme qui a été nommée présidente non exécutive d'Air France-KLM. Anne-Marie Couderc, ancienne ministre de l'Emploi sous le gouvernement Juppé et ancienne patronne du groupe Presstalis, prend donc les commandes du groupe, en pleines turbulences. Elle sera entourée d'un comité de direction collégial composé de trois hommes : Frédéric Gagey, directeur général adjoint en charge des Finances d'Air France-KLM, qui fera fonction de directeur général, tandis que Franck Terner, directeur général d'Air France, et Pieter Elbers, président du directoire de KLM, feront fonction de directeurs généraux adjoints. Cette présidence par intérim prendra fin lorsque le groupe aura trouvé la personne la plus à même de succéder à Jean-Marie Janaillac, PDG démissionnaire d'Air France-KLM. Il semblerait que le président du groupe néerlandais KLM soit le favori pour prendre le fauteuil de M. Janaillac.

Mots-clés : #AirFrance #AirFranceKLM #AnneMarieCouderc #Presidence #JMJanaillac

►Les débits frauduleux ne connaissent pas la crise
Selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée mercredi 16 mai, les débits frauduleux sur les comptes bancaires n'ont jamais été aussi nombreux : 1,2 million de ménages ont été victimes au moins une fois de ce procédé en 2016 contre 500 000 en 2010. Les chiffres sont alarmants : 69 % des victimes se sont aperçues de la fraude en consultant leur relevé bancaire ; 22 % ont été prévenus par leur banque. 64 % des ménages ignorent comment l’auteur a procédé pour obtenir leurs coordonnées bancaires. Dans la plupart des cas (68 %), le débit frauduleux a servi à réaliser des achats, majoritairement en ligne. Seul point positif selon ce rapport, les escroqueries consécutives à un retrait effectué à partir d’un distributeur piraté sont en recul.

Mots-clés : #Fraude #DebitsFrauduleux #ONDRP

►Légère hausse du montant de la pension moyenne de retraite en 2016
Le montant de la pension moyenne des retraités est en légère hausse. Mercredi 16 mai, le service statistique du ministère des Affaires sociales (Drees) a publié une étude estimant que les 16,1 millions de retraités français (chiffre de 2016) percevaient une retraite moyenne de 1 389 euros brut par mois. L’écart entre femmes et hommes s’est légèrement réduit, de 39,2 % à 38,8 %, les premières percevant en moyenne 1 070 euros brut, contre 1 740 pour les seconds. La somme des pensions de retraite versées en 2016 représentait environ 13,8 % du produit intérieur brut (PIB) de la France.

Mots-clés : #Retraite #PensionsDeRetraite #Drees

► PSA à Vesoul veut faire carburer ses employés
À Vesoul (Haute-Saône), la direction du groupe PSA aimerait faire travailler davantage ses salariés. En effet, lundi 14 mai elle a annoncé qu'elle envisageait d'augmenter leur temps de travail, le faisant ainsi passer de 35h hebdomadaires à 37h45. Cette mesure — qui reste à l'état de projet — vise à augmenter la productivité de cette entreprise qui emploie 3 000 personnes. Mardi 15 mai, la CGT a dénoncé cette décision, rappelant qu'elle entraînerait une suppression annuelle de 150 emplois en CDI jusqu'en 2020. Cette proposition ne fait donc pas l'unanimité, d'autant plus que le ratio augmentation du temps de travail et augmentation salariale ne serait pas égal : le temps de travail augmenterait de 7,8 % alors que la hausse des salaires serait de 2,8 %.

Mots-clés : #PSA #Vesoul # TravaillerPlus #CGT #SuppressionDEmplois #HauteSaone


[CULTURE]

► « Noire n’est pas mon métier » : une montée des marches forte en symboles
Samedi 12 mai 2018, 82 femmes montent ensemble les marches du Festival de Cannes pour réclamer l’égalité salariale dans le cinéma. Le 16 mai, le combat se poursuit : 16 actrices françaises noires et métisses ont ensemble monté les marches et levé le poing pour dénoncer leur sous-représentation dans le cinéma. Elles étaient menées par Aïssa Maïga à l’origine du livre collectif Noire n’est pas mon métier. Parmi elles, des figures emblématiques du cinéma français comme Firmine Richard ou encore Eye Haidara, habillées par la maison Balmain, dont le directeur artistique, lui-même métis, est très sensible aux questions de diversité. [Voir aussi la rubrique « Société ».]

Mots-clés : #NoireNEstPasMonMetier #AissaMaiga #FestivalDeCannes #FirmineRichard #EyeHaidara


Aïssa Maïga aux César 2017
(Wikimedia Commons/«Georges Biard», CC-BY-SA).

► Libération de la parole pour la journée de lutte contre l’homophobie
L’humoriste, acteur et réalisateur Océan a profité de la journée de lutte contre l’homophobie (17 mai) pour donner une interview à Komited, média porté sur les questions de genre. Dans cette explication très pédagogique, il annonce son coming out trans et demande que son pseudonyme de scène (comme son état civil) ne soit plus Océane Rose-Marie mais Océan et qu’il soit genré au masculin. On peut rapprocher cette annonce de celle de la chanteuse de Christine and the Queens qui a demandé, ce vendredi 18 mai, en même temps qu’elle annonçait un nouvel album, que son pseudonyme soit raccourci en Chris : « un surnom avec encore moins de genre, avec encore moins de manières aussi ».

Mots-clés : #JournéeDeLutteContreLHomophobie #Homophobie #Océan #OceaneRoseMarie #Komited #ChristineAndTheQueens

► Des spin-off à en faire tourner la tête !
Alors que mercredi 23 mai va être livré aux yeux du grand public le — plus ou moins — attendu film sur Han Solo, les spin-offs et séries dérivées n’ont jamais été aussi à la mode. Si la série d’Amazon sur le Seigneur des anneaux était prévue depuis novembre, le thème de la première saison aurait fuité cette semaine et elle porterait sur la jeunesse d’Aragorn, personnage central des films de la saga. En parallèle, DC Comics a validé l’idée d’une série sur le personnage d’Alfred, majordome et quasi-père adoptif de Batman. Cette annonce fait suite à celle du début du mois de mai prévoyant, pour fin 2018, la mise en ligne d’une plateforme de streaming spécifique au géant DC, DC Universe.

Mots-clés : #HanSolo #SoloAStarWarsStory #Aragorn #Batman #SeigneurDesAnneaux #DCComics #DCUniverse #Amazon

► Le Robert illustré se met à la mode
Mercredi 16 mai sortait le Robert illustré 2018 (pour le Petit Robert il faudra attendre le 28 juin). Comme chaque année, le public regarde, avec un intérêt curieux et parfois amusé, les « nouveaux mots » qui ont fait leur entrée dans le dictionnaire cette année. Parmi eux, beaucoup sont en lien avec la politique intérieure et extérieure comme le terme « revenant » pour le terrorisme, « insoumis », ou encore le « dégagisme » de Jean-Luc Mélenchon. On voit aussi apparaître nombre de termes (souvent des anglicismes) issus de la pop culture comme « cosplay » ou « e-sport », mais aussi des termes plus forts de sens comme « queer », « écriture inclusive » ou « frotteur » (dont la définition a créé quelques polémiques).

Mots-clés : #RobertIllustre #Dictionnaire #Revenant #Insoumis #Degagisme #Cosplay #Esport #Queer #EcritureInclusive #Frotteur


[SOCIÉTÉ]

► 30 millions de déplacés dans le monde en 2017
D’après un article du Monde (15/05/2018), il y aurait eu, en 2017, pas moins de 30,6 millions de migrations forcées. La particularité de ces migrations c'est qu'elles se font à l'intérieur des frontières d'un pays. Les personnes touchées par ce phénomène sont appelées les « déplacés ». Ce phénomène de déplacement contraint est dû aux catastrophes naturelles et aux conflits entre les pays, selon un rapport de l’Internal Displacement Monitoring Center (IDMC), publié en mai 2018. Les événements climatiques sont la principale cause des migrations forcées à l’intérieur d’un pays. La Chine et les Philippines ont été particulièrement touchées par les inondations, les séismes et les ouragans, ce qui a contraint 18,8 millions de personnes à se déplacer. En Éthiopie, en Somalie, au Burundi et à Madagascar, c'est la sécheresse qui est à l'origine du déplacement de 1,3 million de personnes.
Voir le Rapport 2018 (en anglais).

Mots-clés : #LeMonde #Deplaces #Migration #MigrationsInternes #IDMC


Couverture du rapport 2018 de l'IDMC
http://www.internal-displacement.org/publications/2018-global-report-on-internal-displacement


► Nouvelle tuerie dans un lycée au Texas
Le jeudi 17 mai, des lycéens américains ont été témoins d'une nouvelle tuerie dans leur établissement scolaire. Un élève de 17 ans a tué 10 personnes et en a blessé 10 autres dans un lycée de Sante Fe, au Texas. Le tireur, Dimitrios Pagourtzis, souhaitait se suicider après le massacre, mais les forces de l’ordre sont parvenues à l'interpeller après quelques échanges de coups de feu. Ce drame relance une fois de plus le débat sur le port d’armes aux États-Unis, institutionnalisé dans la Constitution américaine. On se souvient également de l’attaque du 14 février dernier, dans un lycée de Parkland, en Floride, qui avait fait 17 morts.

Mots-clés : #USA #Texas #SantaFe #PortDArmes #DimitriosPagourtzis

► Le mariage de l’année : le prince Harry se fait passer la bague au doigt
Le mariage du prince Harry et de Meghan Markle sera sans conteste l'un des événements médiatiques les plus suivis de l’année. Le 19 mai, ils se sont dit oui (ou plutôt « I will ») dans la chapelle Saint-George, dans le domaine de Windsor, à l’ouest de Londres. Si les Britanniques étaient ravis de célébrer l'amour, ils apprécient également les retombées économiques de ce mariage (hôtels, restaurants, objets dérivés) qui pourraient rapporter à l’économie britannique près de 1,5 milliard d’euros, grâce aux touristes qui ont afflué pour assister à l'événement.

Mots-clés : #PrinceHarry #MeghanMarkle #RoyalWedding #MariagePrincier #RoyaumeUni #Windsor



[SPORT]

►Football — Mondial 2018 : la liste des 23 Bleus dévoilée par Didier Deschamps
Jeudi 17 mai, le sélectionneur de l'équipe de France de football, Didier Deschamps, a dévoilé sa liste des 23 joueurs retenus pour participer à la Coupe du monde de football en Russie qui débutera le 14 juin prochain. Il a aussi annoncé une liste de 11 suppléants qui devront se tenir prêts à remplacer, au pied levé, un des 23 joueurs en cas de blessure, jusqu'au 4 juin. Grands absents de ce Mondial : Adrien Rabiot, à qui Didier Deschamps a préféré Steven Nzonzi jugé plus « efficace », et Dimitri Payet qui a aggravé sa blessure à la cuisse lors de la finale de la Ligue Europa du 16 mai.
Voici la liste des 23 joueurs :

– Gardiens (3) : Hugo Lloris (Tottenham/ANG), Steve Mandanda (OM), Alphonse Areola (PSG).
– Défenseurs (8) : Djibril Sidibé (Monaco), Benjamin Pavard (Stuttgart/ALL), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Raphaël Varane (Real Madrid), Presnel Kimpembe (PSG), Adil Rami (OM), Benjamin Mendy (Man. City/ANG), Lucas Hernandez (Atletico de Madrid/ESP).
Milieux (5) : Paul Pogba (Man. United/ANG), Corentin Tolisso (Bayern Munich/ALL), Blaise Matuidi (Juventus Turin/ITA), Ngolo Kanté (Chelsea/ANG), Steven Nzonzi (Séville FC/ESP)
– Attaquants (7) : Antoine Griezmann (Atlético de Madrid/ESP), Olivier Giroud (Chelsea/ANG), Kylian Mbappé (PSG), Ousmane Dembélé (FC Barcelone/ESP), Florian Thauvin (OM), Nabil Fekir (Lyon), Thomas Lemar (Monaco).

Les 11 suppléants sont :
Wissam Ben Yedder (Séville FC), Kingsley Coman (Bayern Munich), Benoît Costil (Bordeaux), Mathieu Debuchy (Saint-Étienne), Lucas Digne (FC Barcelone), Alexandre Lacazette (Arsenal), Anthony Martial (Man. United), Adrien Rabiot (PSG), Mamadou Sakho (Crystal Palace), Moussa Sissoko (Tottenham), Kurt Zouma (Stoke City).

Mots-clés : # Mondial2018 #CoupeDuMonde #UEFA #Football #Russie #Deschamps


Didier Deschamps en 2018.
(Wikimedia Commons/« Kirill Venediktov », CC-BY-SA)


►Football — Ligue Europa : l'Atletico Madrid sacré, l'OM défait
Sur la pelouse du stade des Lumières, à Décines (Rhône), mercredi 16 mai, se jouait la finale de la Ligue Europa entre l'Olympique de Marseille et l'Atlético Madrid. Malgré les espoirs cristallisés autour de l'équipe marseillaise, cette dernière s'est lourdement inclinée face au géant madrilène (3 buts à 0). Les deux premiers buts espagnols ont été marqués par Antoine Griezmann, redoutable d'efficacité (21e, 49e) et le dernier, par le capitaine madrilène, Gabi (89e). Du côté des supporters, aucun incident majeur n'est à déplorer malgré un match classé à haut risque. Les supporters marseillais, déçus, ont tout de même salué la prestation de leur équipe qui est parvenue à se qualifier en finale de la Ligue Europa… Heureusement pour certains, malheureusement pour d'autres, les finales se suivent et se ressemblent chez les Marseillais !

Mots-clés : #LigueEuropa #AtléticoMadrid #OM #Griezmann


►Football — Homophobie au sein de la LFP : des associations demandent la fin du « laissez-faire »
Le collectif Rouge direct (qui réunit les anciens du club amateur Paris Foot Gay) et l'association « Stop homophobie » ont dénoncé jeudi 17 mai le « laissez-faire » de la Ligue de Football professionnel (LFP) face aux actes et propos homophobes. Pourtant, en 2011, la LFP avait signé une charte contre l'homophobie, mais, selon le collectif Rouge direct, « les chants homophobes n’ont jamais cessé et ont même fait leur grand retour au Parc des Princes ». La LFP est chargée, par délégation de service public, de réglementer les compétitions de football professionnel en France, leur organisation et leur sécurité ; ce collectif dénonce son inaction qui rend possible les débordements homophobes. Thierry Granturco, l’avocat de Rouge direct, a annoncé qu'une mise en demeure devrait être envoyée à la LFP dans les prochains jours par le collectif pour la sommer de faire condamner les actes homophobes dans les stades. De son côté, l'association Stop Homophobie a lancé une collecte de fonds sur le site GoFundMe pour financer cette action en justice.

Mots-clés : #Homophobie #LFP #RougeDirect #StopHomophobie #ParisFootGay

Mis à jour le 22 mai 2018