Actualité du 19/03 au 23/03

Publié le 24 mars 2018 Mis à jour le 24 mars 2018

La mise en examen de Nicolas Sarkozy, la mort de Marielle Franco au Brésil, Instagram Shopping, La liberté guidant le peuple censurée sur Facebook, le dépôt de bilan de The Weinstein Compagny, le lancement en politique de Ronaldinho... On vous résume l'actualité de cette semaine !

[POLITIQUE]

► Sur TF1, Nicolas Sarkozy conteste l'implication de la Lybie dans ses campagnes présidentielles

L’ancien président de la République a assuré au 20h de TF1 qu’il ferait « triompher » son honneur. Après 48 heures de garde à vue en présence de son avocat, Thierry Herzog, Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour « corruption passive, financement illégal de campagne électorale, recel de fonds publics libyens », puis placé sous contrôle judiciaire. M. Sarkozy nie tous les faits qui lui sont reprochés et dément avoir bénéficié de l'argent du régime libyen de Mouammar Kadhafi pour l'élection présidentielle de 2007. Il est aussi revenu sur les propos de Ziad Takieddine, homme d’affaires franco-libanais, qui soutient avoir apporté entre 2006 et 2007 des valises d’argent provenant de Libye à M. Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, et à son directeur de cabinet, Claude Géant. « Un mensonge » répond Nicolas Sarkozy. Enfin, il s’en est pris à Mediapart, qui avait publié entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2012, un document accréditant un financement d’environ 50 millions d'euros. Il a affirmé que depuis le 11 mars 2011 il « viv[ait] dans l’enfer de cette calomnie ». En attendant, c'est dans un premier temps aux magistrats instructeurs de Nanterre (pôle financier) qu'il reviendra de se prononcer sur la véracité des pièces et des charges, et après eux, vraisemblablement, à la chambre de l'instruction de la cour d'appel.

Mots-clés : #Sarkozy #Kadhafi #Takieddine #Herzog #MiseEnExamen


Nicolas Sarkozy, président de LR, en février 2015
au sommet du Parti populaire européen (EPP)
(Wikimedia Commons/EPP, CC-BY)


►Durcissement du contrôle des chômeurs
Emmanuel Macron avait promis de revoir les sanctions à l'encontre des demandeurs d'emploi qui ne seraient pas en recherche réelle d'emploi. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, va revoir le barème des pénalités pour ceux qui ne remplissent pas leurs obligations. Autre mesure : les allocations seront suspendues, puis supprimées si récidive il y a. La notion d'« offre raisonnable », créée sous le quinquennat Sarkozy, va être redéfinie. De plus, les effectifs des équipes de contrôle de Pôle Emploi vont passer de 200 à 1 000 agents d'ici à 2020. Parallèlement, de nouveaux droits pour les indépendants et les démissionnaires pourraient être ouverts, mais cette promesse ne se traduirait en pratique que par des mesures limitées.

Mots-clés : #Controle #Chomeurs #OffreRaisonnable #Penicaud

►Le président de la République présente son plan sur la francophonie
Aujourd'hui, le français est la cinquième langue la plus parlée au monde. Pour redynamiser la francophonie et hisser la langue de Molière à la troisième place, Emmanuel Macron a présenté à l'Académie française son plan, qui se présente sous la forme d'une trentaine de mesures. Parmi les plus importantes, le gouvernement annonce qu'il va doubler le nombre d'élèves dans les lycées français, le nombre d'étudiants étrangers en France et les dotations à l'Agence française pour le développement de l'éducation en Afrique. Il est également indiqué qu'on pourrait développer les médias francophones à l'étranger et offrir un meilleur accès à l'hexagone par l'apprentissage du français aux réfugiés.

Mots-clés : #Francophonie #AcademieFrancaise #Macron


► Présentation du projet de loi sur les violences sexuelles
Mercredi 21 mars, le projet de loi a été présenté en Conseil des ministres par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, et par Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes. La mesure phare de ce projet de loi est le renforcement de l'interdit sur les relations sexuelles entre majeurs et mineurs de moins de 15 ans. Les contrevenants encourraient 10 ans de prison. Toujours dans le domaine des violences sexuelles, le délai de prescription pour les crimes sexuels sur mineurs passerait de 20 à 30 ans, et seulement à partir de la majorité de la victime. S'y ajoute la création d'une amende d'outrage sexiste, qui pourra aller de 70 € à 3 000 € en cas de récidive. Enfin, diverses mesures annoncées vont du recrutement de 10 000 policiers (qui relève du budget), la création d'une brigade spéciale pour le numérique et l'augmentation de la sensibilisation dans les établissements scolaires (qui relève de l'Éducation nationale).

Mots-clés : #Schiappa # Belloubet #Violences #Loi



[INTERNATIONAL]

► Facebook dans la tourmente

Les conséquences négatives de l'affaire Cambridge Analytica sont loin d'être achevées pour le premier réseau social mondial qui a dévissé en bourse et a commencé à perdre des utilisateurs. Cambridge Analytica est accusée d’avoir utilisé les données personnelles de 30 millions à 70 millions d’utilisateurs de Facebook pour influencer leur vote en faveur de Donald Trump, recueillies sans leur consentement. Le 17 mars 2018, deux journaux britanniques, le Guardian, et l'Observer, ainsi que le New York Times ont en effet révélé que les données récoltées pour le compte de Cambridge Analytica l’ont été à l’insu des internautes concernés. Un quiz Facebook, présenté comme un simple exercice, absorbait non seulement les données des participants, mais aussi de leurs « amis » Facebook. Les « excuses » tardives de Mark Zuckerberg n'ont pas éteint les critiques sur le double jeu de Facebook qui se présente comme un outil gratuit de mise en relation, mais dont le modèle économique repose quasi exclusivement sur la collecte de données personnelles et leur exploitation. En attendant, surveillez le niveau des autorisations que vous donnez aux applications tierces… et méfiez-vous des quiz alléchants ou amusants sur cette plateforme qui n'est pas gratuite : c'est vous le produit ! !

Mots-clés : #Facebook #Zuckerberg #CambridgeAnalytica


Mark Zuckerberg en 2015
(Wikimedia Commons/« Friesehamburg », CC-BY-SA).


► Guerre commerciale de Trump : vers une exemption de l'Union européenne ?
La commissaire européenne au commerce Cecilia Malmström, de retour de Washington le 22 mars, après deux jours d’intenses discussions avec l’administration Trump, semble avoir décroché une exemption totale pour l’Union européenne (UE), qui devrait donc échapper aux taxes sur ses exportations vers les États-Unis de 25 % sur l’acier et de 10 % sur l’aluminium. L'Union européenne avait parlé d'une voie forte en menaçant les USA avec des représailles sur des produits fabriqués dans des États touchant des élus républicains (comme les Harley Davidson, fabriquées dans le Wisconsin dont Paul Ryan, speaker de la Chambre des représentants, est l'élu). Mais à ce stade, on ignore encore si l'exemption dont l'UE bénéficiera de la part des USA sera temporaire ou non.

Mots-clés : #UE #USA #GuerreCommerciale #Acier


► Brésil : la mort de Marielle Franco suscite l'indignation dans tout le pays
Les manifestations se multiplient dans tout le pays pour rendre hommage à la conseillère de Rio de Janeiro Marielle Franco, 38 ans, noire, ouvertement lesbienne, issue des favelas, féministe, militante des droits de l’homme, défenseuse de la cause noire et critique des violences policières. Une foule en larmes se massait encore dimanche 18 mars sur l’avenue principale de Sao Paulo. La scène s’est répétée à Rio de Janeiro, Belo Horizonte et dans la plupart des grandes villes du Brésil avec autant d’échos médiatiques. Les quatre balles qui ont tué Marielle Franco appartiendraient, selon le quotidien O Globo, à un lot sorti depuis des années des radars des autorités, mais déjà utilisé dans une tuerie en 2015 où 17 personnes avaient été abattues par des policiers militaires en représailles à la mort d’un des leurs.

Mots-clés : #Bresil #MarielleFranco #Rio



[ÉCONOMIE]

► Prévisions de l'Insee : le retour des beaux jours pour l'économie française

Le 20 mars 2018, l'Insee a dévoilé son baromètre de l'économie française en 2018. Selon cette note de conjoncture, la croissance devrait se poursuivre, même si le PIB devrait connaître une hausse moins significative qu'en 2017 (+ 0,4 % par trimestre en 2018). Cette progression moins rapide s'explique, selon Mathieu Plane, économiste à l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques), par la politique fiscale du gouvernement : la hausse des taxes indirectes (tabac, carburants) et la la hausse de la CSG influent directement sur le pouvoir d'achat qui devrait cependant être rééquilibré par la baisse de la taxe habitation et par la baisse des cotisations à venir. Le taux de chômage quant à lui, devrait se stabiliser : plus de 129 000 emplois devraient être créés dans le secteur marchand, mais le secteur non marchand, à cause de la diminution des emplois aidés, devrait connaître un repli. Le taux de chômage se stabiliserait autour de 8,9 % selon l'Insee qui rappelle que ces notes ne sont que des prévisions : « à court terme, ce scénario est susceptible d’être affecté par les incertitudes politiques qui subsistent de part et d’autre de l’Atlantique [nouveau gouvernement en Italie, protectionnisme des États-Unis, voire anticipation du Brexit]. » Les évolutions des bourses mondiales, parfois chaotiques, peuvent aussi inverser ou amplifier une tendance.

Mots-clés : #INSEE #PIB #Economie #Chomage #OFCE


Le siège de l'Insee à Malakoff (92)
(Wikimedia Commons/«Stéphane Martin », CC-BY-SA).

►Édouard Philippe annonce un geste pour les retraités
Édouard Philippe semble avoir pris en compte les revendications des retraités qui manifestaient, la semaine dernière, contre la hausse de la CSG. Mardi 20 mars, le Premier ministre a indiqué qu'une correction du dispositif de la CSG serait mise en œuvre « dans la prochaine loi de finances » pour les 100 000 ménages dont le revenu fiscal de référence se situe juste au-dessus du seuil retenu pour cette augmentation. La hausse de la CSG s'applique pour tous ceux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 14 404 euros. Le problème se pose surtout pour les ménages de retraités qui voient leurs revenus jumelés : l'un a une petite retraite et ne devrait pas prétendre à une hausse de la CSG, mais à cause de la retraite plus conséquente de son conjoint ou de sa conjoint(e), le couple dépasse le revenu fiscal de référence et est donc touché par cette hausse.

Mots-clés : #Retraites #CSG #Finances


► Instagram Shopping : j'ai posté, j'ai aimé, j'ai acheté
Le réseau social Instagram a dévoilé une nouvelle fonctionnalité mardi 20 mars : Instagram Shopping. Cette fonctionnalité permet aux marques d'inclure sur leurs publications des liens qui redirigent leurs followers vers leur site de vente. Les marques sont autorisées à « tagger » jusqu'à 5 produits par photo. D'abord développée aux États-Unis, cette fonctionnalité a été lancée ce mardi dans 8 autres pays : le Brésil, le Canada, le Royaume-Uni, l'Australie l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et la France. Selon le magazine Business Insider, le réseau social ne compte pas s'arrêter là et envisagerait d'étendre sa fonctionnalité Shopping à des services, comme des restaurants ou des cinémas.

Mots-clés : #Instagram #InstagramShopping



[CULTURE]

► Suite de l’affaire Charles Maurras

Il y a deux mois la polémique avait déjà fait grand bruit : fallait-il retirer ou non la mention de l’écrivain antisémite et fondateur de L’Action française, Charles Maurras du « Livre des commémorations nationales » ? Nouveau coup d’éclat mercredi 21 mars 2018 : dix membres sur les douze présents au Comité des commémorations nationales ont annoncé leur démission à la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, dans une lettre ouverte. Ils y annoncent ne pas vouloir craindre « la menace soit de la censure, soit de l’autocensure ». Face à des événements similaires lors des cinquante ans de la mort de Louis-Ferdinand Céline en 1974, le président Mitterrand avait alors décidé de modifier le nom du livre de « célébrations » à « commémorations » nationales.

Mots-clés : #CharlesMaurras #ActionFrancaise #Livredescommemorations


Charles Maurras (au centre) avec, à sa gauche, Léon Daudet,
au défilé de Jeanne d'Arc en 1926 de l'Action française (royaliste) à Paris (Saint-Augustin).
(Wikipedia Commons/BNF, domaine public [recadrage])


The Disaster Artist : quand fiction et réalité se mêlent
Mercredi 21 mars, The Disaster Artist sortait en salle. Relativement attendu par les fans de films de genre, celui-ci raconte l’histoire du réalisateur Tommy Wiseau et de son ami, Greg Sestero, en route pour Los Angeles, dans le but de conquérir le milieu très fermé du cinéma. Ce ne serait qu’une histoire d’amitié classique si ledit Tommy Wiseau n’avait existé. Ce dernier sort The Room en 2003 qui obtient rapidement la palme du plus mauvais film de tous les temps. The Disaster Artist retrace cette belle histoire, touchante et joyeuse à la fois, qui emporte le spectateur sur la « planète Tommy » et joue avec finesse sur l’opposition des deux personnages principaux, entre folie douce et lumière.

Mots-clés : #TheDisasterArtist #TommyWiseau #GregSestero #Cinema


► Portraits d’une époque : le Mémorial de la Shoah dézoome sur l’histoire
Une petite semaine après que la Toile se fut émue des clichés colorisés d’une jeune fille juive déportée, le mémorial de la Shoah de Paris consacre une exposition au photographe allemand August Sander. Si ce dernier n’est pas juif et que son œuvre n’est pas particulièrement centrée sur le génocide, c’est sa capacité à dresser un portrait de son époque, en prenant en photo chaque « type » de personnes, qui a retenu l’attention du musée. Dans l’exposition « Persécutés/Persécuteurs », ce sont les portraits les plus politiques et sociaux qui ont été mis en valeur. Une exposition à voir jusqu’au 15 novembre.

Mots-clés : #MemorialdelaShoah #AugustSander #PersecutesPersecuteurs #Expo


► Pour Facebook, la Liberté peut guider le peuple, mais habillée !
Après avoir déjà fait parler de lui pour avoir censuré — entre autres — le tableau de Gustave Courbet L’Origine du monde dans un statut à portée pédagogique (et avoir obtenu gain de cause !), le géant des réseaux sociaux Facebook a dû présenter ses excuses pour la suppression de l’image d’une autre œuvre d’art. Un metteur en scène a en effet publié une reproduction du célèbre tableau de Delacroix La Liberté guidant le peuple pour faire de la publicité pour sa pièce de théâtre. Cette illustration a été rapidement supprimée par l’entreprise qui ne souhaite pas voir de corps (principalement) féminins exposés, même en tableau. Facebook parle ici d’une « erreur ». (Sur Facebook, voir aussi la rubrique « International ».)

Mots-clés : #Facebook #Delacroix #LaLiberteguidantlepeuple



[SOCIÉTÉ]

► Une première en France et en Europe : la publication du code juridique de l’animal

Jeudi 22 mars 2018, le premier Code juridique de l’animal a été publié par les éditions LexisNexis. Rédigé par une équipe de spécialistes du droit animalier et la fondation 30 millions d’amis, ce code vise à faciliter le travail des magistrats, des procureurs, des vétérinaires, des professeurs et des étudiants. Jean-Pierre Marguénaud, professeur de droit privé à l’université de Limoges a codirigé le projet avec Jacques Leroy (université d’Orléans) et quatre autres universitaires. Il a déclaré avoir agrégé tous les textes législatifs et réglementaires (lois, décrets…) issus de sept codes officiels (civil, pénal, rural, environnemental, etc.).

Mots-clés : #DroitAnimalier #CauseAnimale #CodeJuridique #LexisNexis


Couverture du Code de l'animal (éd. LexisNexis)


► The Weinstein Company met la clef sous la porte
Lundi 19 mars, la compagnie Weinstein, fondée par Harvey et Robert Weinstein, a officiellement déposé le bilan. The Weinstein Company a signalé avoir mis fin aux clauses de confidentialité signées par Harvey Weinstein. Celles-ci empêchaient les victimes de parler des abus sexuels subis par le producteur. Le procureur de New York, Eric Schneiderman, ayant assigné The Weinstein Compagny en justice, a déclaré que cette mesure « permettra à des voix qui ont été trop longtemps bâillonnées de pouvoir enfin être entendues ».

Mots-clés : #Weinstein #WeinsteinCompany #HarcelementSexuel


► Lycée militaire de Saint-Cyr : comment un groupe « tradi » s'en prend aux filles
Libération (23/03/18) publie une enquête fouillée sur les insultes, brimades et humiliations dont sont victimes les élèves féminines du lycée militaire de Saint-Cyr-l'École (78), un des six lycées militaires préparant au concours de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan (Bretagne) qui forme les officiers de l'Armée de terre. L'enquête montre comment des groupes minoritaires « tradis » (comme « traditions »), exclusivement masculins, souvent catholiques intégristes et homophobes de surcroît, font tout pour pousser les élèves féminines, jugées « non légitimes » hors de l'établissement, y compris en ne leur adressant jamais la parole. L'une des victimes dénonce « l'hypocrisie » du système : « Ici, on laisse les filles se faire opprimer et on ne sanctionne jamais les bourreaux ». La lettre d'une élève à Emmanuel Macron est restée sans effet réel. Le retentissement de l'enquête fera-t-il bouger les choses ?

Mots-clés : #SaintCyrLEcole #Misogynie #Armee


► Nigeria : 76 étudiantes de Dapchi libérées par Boko Haram
Le 19 février 2018, près de 110 écolières âgées de 10 à 18 ans étaient enlevées par Boko Haram à Dapchi. Cette semaine, le gouvernement nigérian a déclaré que 76 élèves avaient été libérées et rendues à leur famille. Un des habitants de l’état de Yobe (nord-est du pays), qui est aussi un des membres de l’association qui vient en aide aux parents des jeunes filles enlevées, Bashir Manzo, a signalé que les jeunes filles n’étaient accompagnées par aucune force de sécurité quand elles ont été déposées à Yobe. 34 autres jeunes filles restent encore captives.

Mots-clés : #Nigeria #BokoHaram #Dapchi #Enlevement #Yobe

► L’université montpelliéraine Paul-Valéry suspend les cours
L’université Paul Valery ferme ses portes jusqu’au 26 mars prochain en raison du mouvement de protestation contre la loi changeant les règles d’accès à l’université. Cet établissement, accueillant près de 20 000 étudiants, est déjà bloqué depuis plusieurs jours. La présidence de l’université a déclaré dans un communiqué que le président et les vice-présidents dialoguent depuis le début du mouvement avec le comité de mobilisation et les organisations syndicales afin de trouver une solution. Les opposants à la loi portée par la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal l’accusent d’introduire le principe de sélection pour l’entrée à l’université.

Mots-clés : #UniversitéPaulValery #Vidal #Selection #Montpellier



[SPORT]

► Tennis – WTA : Serena Williams battue dès le premier tour

Le retour de l’Américaine Serena Williams (36 ans) après 14 mois d’absence à cause de sa maternité, semble difficile pour l’ancienne numéro 1 mondiale. En effet, après son élimination au 3e tour à Indian Wells contre sa sœur, Serena Williams a été battue d'entrée par la Japonaise Naomi Osaka (20 ans) à Miami en 6-3 et 6-2. Visiblement, Serena Williams n’était pas satisfaite du résultat et elle a quitté le terrain, sans un mot à la presse. La WTA (Women's Tennis Association) pourrait décider de lui infliger une amende pouvant atteindre 1 000 dollars pour ce refus.

Mots-clés : #WTA #SerenaWilliams #Amende #IndianWells #NaomiOsaka



Serena Williams en 2016
(Wikimedia Commons/« Williams S.WM16 [20] », CC-BY-SA)


►Football. — Ligue Europa : l'UEFA sanctionne l'OM
Jeudi 22 mars, l'UEFA a interdit à l’Olympique de Marseille de vendre des places pour ses deux prochains matchs européens à l'extérieur, notamment celui contre le RB Leipzig (qui aura lieu le 5 avril) en quart de finale de la Ligue Europa. Cette sanction fait suite aux incidents survenus pendant le match retour en huitième de finale, lors de la rencontre avec l’Athletic Bilbao au stade San Mamés, le 15 mars dernier. En outre, des supporteurs de l’OM avaient été impliqués dans des heurts à Bilbao, où deux policiers avaient été blessés. L’OM a également écopé d’une amende de 30 000 euros.

Mots-clés : #OM #UEFA #Sanction #AthleticBilbao #SanMames #RBLeipzig #LigueEuropa

► Football. — Ligue des champions féminine : Montpellier s’incline face à Chelsea
Les chances de qualification de Montpellier pour le dernier carré de la Ligue des champions féminines sont minimes. Mercredi 21 mars, à la Mosson, les joueuses de Jean-Louis Saez ont largement été dominées et battues (0-2) par Chelsea. Elles ont même manqué à deux reprises de faire la différence, par Sofia Jakobsson (27 ans). Le match retour est prévu le mercredi 28 mars à Londres.

Mots-clés : #LigueDesChampions #Montpellier #Chelsea #JLSaez #Mosson #Jakobsson

► Football — Ronaldinho se lance en politique
Après sa retraite sportive annoncée en janvier, l’ancienne vedette du sport brésilien, Ronaldinho Gaoucho se lance en politique. Il a rejoint, mardi 20 mars, les rangs du Parti républicain brésilien (PRB, parti de droite), considéré comme le bras politique de l’Église universelle du Royaume de Dieu (EURD). Il se pourrait qu’il soit candidat aux prochaines élections générales prévues en octobre. Une autre aventure pour le champion du monde de football en 2002, Ballon d’or 2005 et ancien joueur du PSG.

Mots-clés : #Ronaldinho #Brésil #PRB #EURD


► Athlétisme — Mathieu Louisy retrouvé en prison à Las Vegas
Disparu dans la nuit du 15 mars, l'athlète Mathieu Louisy (20 ans) a été arrêté et retrouvé sain et sauf dans une prison de Las Vegas, rapporte le quotidien Las Vegas Review-Journal. Le jeune Français était à Las Vegas dans le cadre d'un stage et d'un séminaire sportifs. Selon le porte-parole de la police, il a refusé de donner son nom à un officier. Le jeune athlète aurait aussi craché sur une personne non identifiée du centre pénitentiaire et a été transféré dans une prison du comté voisin de Clark County. Il serait sous le coup d’un « gross misdemeanor » (infraction délictuelle), et risque un an de prison au maximum et 5 000 euros d'amende.

Mots-clés : #MathieuLouisy #Athletisme #Disparition #LasVegas

Mis à jour le 24 mars 2018